Spiruline: propriétés, bienfaits et dangers sur la santé – Tout savoir sur ce super aliment !

Spiruline - Dossier complet

La spiruline, « l’aliment idéal et le plus complet de demain » selon l’Unesco, ou encore « le meilleur aliment pour l’humanité au 21e Siècle », on en entend de plus en plus parler sans vraiment savoir ce que c’est exactement.  Il s’agit d’une cyanobactérie considérée par un grand nombre de scientifiques et d’experts de la nutrition comme un super-aliment, pour des précieuses propriétés dont l’homme pourrait bénéficier.

Elle renferme en fait plusieurs substances essentielles pour notre organisme qui ne les fabrique pas en assez grande quantité avec notre nourriture habituelle.

Ainsi, elle serait bénéfique pour favoriser le fonctionnement de nos défenses immunitaires, booster les performances sportives, améliorer certaines fonctions de notre corps et son aspect en général, et pourrait même être utile pour lutter contre la malnutrition. Intéressant non ?

Désireux d’en savoir plus sur la question et toujours curieux de découvrir plus de bienfaits que Mère Nature met à disposition pour l’homme, nous nous sommes donné l’objectif de mener une recherche complète sur cette substance naturelle apparemment vertueuse.

Pour se faire, nous avons parcouru le net, des études scientifiques portant sur les actions de la spiruline, contacté des producteurs, des avis de professionnels et d’autres sources pertinentes.

Nouveau coup marketing ou cadeau de la nature pour une constitution de fer ? C’est donc la question que nous nous sommes posée pour vous fournir ce tour d’horizon complet.

Sommaire

Qu’est ce que la spiruline ?

Grande source de protéines, de vitamines, minéraux et antioxydants, ce végétal invisible à l’œil nu serait l’un des éléments naturels les plus complets présent sur la Terre, et serait un trésor de vitalité pouvant combattre certains troubles pathologiques et la malnutrition.

Spiruline : sous quelle forme se présente-t-elle?

Considérée à tort comme une algue, la spiruline, de son nom latin Arthrospira platensis, est en fait une cyanobactérie (un ancêtre des végétaux).

Cette substance naturelle de couleur verte ou bleutée a l’apparence d’une algue en spirale (d’où son nom), mais ce n’est pas un organisme marin : elle ne pousse pas sous l’eau et ne contient pas d’iode.

Elle tient sa couleur de la présence de chlorophylle et de phycocyanine, un pigment bleuté.

Il en existe deux espèces :

  • La Spirula Maxima, originaire du Mexique
  • La Spirula Platensis, originaire du Tchad.

D’où vient la spiruline ?

Cet élément unicellulaire serait l’une des premières formes de vie apparue sur notre planète il y a environ 3 milliards d’années.

Elle serait à la base de tous les végétaux terrestres et de l’apparition des êtres vivants aérobies (ceux qui ont besoin de l’oxygène pour vivre).

Microscopique, elle mesure en moyenne 0,1 mm et n’est pas visible à l’œil nu. Elle pousse à l’état naturel dans les lacs d’origine volcanique au niveau de la ceinture tropicale.

On la trouve alors au Mexique, dans les Andes du continent américain, au Tchad, au Kenya, au Maroc, en Inde ou encore en Chine.

Petite histoire de la découverte et de l’utilisation de la spiruline

Elle existerait donc depuis plus de 3 milliards d’années mais n’aurait été découverte qu’au XVIe siècle et consommée premièrement par les Aztèques et les Mayas. Les colons européens ont découvert une substance bleue à l’aspect boueux, appelée tecuitlatl, consommée par les chefs des tribus.

C’est le biologiste botanique et mycologue français Pierre Clément Augustin Dangeard, spécialisé dans l’étude de la reproduction des champignons, qui aurait découvert le potentiel de la Spiruline en analysant ses constituants.

Dans ses travaux datant des années 1940, il aurait mis en relation un allongement de l’espérance de vie des flamands rose avec la consommation régulière de Spiruline.

C’est ensuite la NASA qui a mis ce végétal sur le devant de la scène : pourquoi ne pas la faire pousser dans l’espace pour nourrir et faire profiter de ses valeurs nutritives aux astronautes (ou d’autres formes de vie…) ? 

Depuis, de nombreux pays ont installé des fermes spécialisées dans la culture de la Spiruline. On en en trouve aussi bien en Chine et en Inde, qu’au Pérou ou encore au Togo.

Propriétés de la spiruline

Faible en calories, elle est très intéressante pour sa valeur nutritive car selon les recherches scientifiques, elle contient une quantité importante de protéines, vitamines, minéraux, lipides insaturés, antioxydants (caracténoides, phycocyanine), acide gamma-linolénique (de la famille des omégas 6), acides gras essentiels, acides nucléiques, chlorophylle,…

C’est pour ces propriétés intéressantes que les experts l’ont rangé comme « super aliment » et qu’ils la recommandent comme supplément diététique et nutritionnel qui pourrait être utile pour prévenir des troubles et des pathologies, en plus d’être utile pour le traitement de certains problèmes comme le diabète. 

Quels sont les bienfaits de la spiruline ?

Ce super aliment tient son qualitatif des nombreuses propriétés qu’elle apporte au corps, et qui ont été prouvées scientifiquement.

1 – Santé des muscles grâce aux protéines

Le premier de ses atouts concerne sa haute teneur en protéines. Les 65% de protéines qui la composent sont digestibles très facilement ce qui la met en concurrence avec la viande de bœuf, le poisson ou encore les œufs car il s’agit en fait de l’élément qui a la concentration en protéines la plus forte. Bon point pour l’apport nutritionnel des végétariens et les vegans, mais pas que!

Les sportifs ont également tout à gagner à prendre de la spiruline en complémentation de leur alimentation, ce qui pourra donc les aider dans le développement des muscles, la consolidation des tissus et la capacité de récupération suite à l’effort.

2 – Récupération après l’effort

Autre point qui intéressera les plus sportifs d’entre nous : la spiruline est peut-être votre futur coach sportif !

Effectivement, la substance augmente la performance et l’énergie.

Picto conseil

Compléter ses repas en prenant de la spiruline pourrait augmenter la force des muscles.

Les antioxydants qu’elle renferme éliminent les mauvaises toxines. Une étude grecque datant de 2010 a montré que la spiruline limite le stress oxydatif qui provoque souvent la fatigue musculaire.

Et mieux encore, cet élément « invisible » pourrait protéger les muscles de dommages liés à l’intensité d’un effort sportif répété. C’est ce que démontre une étude menée par le Centre de Recherche Scientifique sur le Sport du Collège National d’Education Physique à Taiwan.

Les chercheurs ont mené ce travail en se demandant pourquoi les sportifs olympiques recevaient une supplémentation en spiruline à Cuba et en Chine. Il s’agit du premier travail à propos du rôle de la spiruline dans le cadre sportif.

Après analyse des performance de deux groupes de volontaires (l’un prenant de la spiruline et l’autre un placebo pendant 8 semaines), les résultats ont donc conduit à deux constats : la spiruline permet de réduire les dommages oxydatifs des muscles, et que le temps d’épuisement lors d’un effort a été rallongé. Les consommateurs de spiruline seraient donc plus performants que ceux qui n’en consommant pas.

3 – Equilibre le taux de cholestérol dans le sang

Pour rappel, le cholestérol est lipides gras et il en existe deux sortes dans le sang:

  • Le bon cholestérol, nommé HDL (High Density Lipoprotein) permet de nettoyer les cellules de l’excès de cholestérol et de l’envoyer vers le foie.
  • Le mauvais cholestérol, ou LDL (Low Density Lipoprotein) s’accumule au contraire dans les artères, ce qui peut conduire  à les obstruer et en affecter le fonctionnement. C’est donc la raison pour laquelle il est risqué d’avoir un taux élevé de mauvais cholestérol, qui pourrait exposer à une maladie cardio-vasculaire.

En 2014, des chercheurs grecques de l’Université de l’Hopital de Heraklion (Crête) ont constaté que la spiruline avait le pouvoir de prévenir les maladies cardio-vasculaire en équilibrant le taux de cholestérol et en diminuant les triglycérides, autres lipides.

En réalité, elle pourrait diminuer le taux de mauvais cholestérol et augmenter celui du bon cholestérol.

Picto conseil

Ainsi, la prise quotidienne et régulière de spiruline pourrait être utile dans le traitement de la dyslipidémie, un trouble définit par une concentration trop élevée ou trop basse de lipides.

C’est ce que démontrent les chercheurs grecques (décidément!) auteurs de l’étude « Les effets hypolipidiques de la supplémentation en spiruline chez une population crêtoise » qui ont observé qu’une prise d’un gramme par jour pendant 12 semaines permettrait de réduire le taux de triglycérides, et du mauvais cholestérol.

Une vertu très intéressant qui pourrait aider les diabétiques de type 2 à améliorer leur taux de cholestérol sanguin, comme l’affirment les conclusions d’une recherche Indienne de l’Université de Boroda, qui déclarent que cette nourriture thérapeutique pourrait s’avérer importante dans le contrôle du taux de glucose sanguin et dans l’amélioration du profil lipidique des sujets présentant un diabète de type 2.

Un travail coréen de 2008 a même montré ces influences sur des sujets âgés de 60 à 87 ans.

La consommation de spiruline a aidé à rééquilibrer le taux de cholestérol et améliorer le profil lipidique, les défenses et les capacités antioxydantes  des patients.

4 – Equilibre le taux de sucre dans le sang

La spiruline pourrait avoir une utilité clinique très intéressante pour combattre le diabète de type 2 en diminuant le taux de sucre présent dans le sang.

La phycocyanine aurait en effet un potentiel antidiabétique très intéressant, au vu des résultats d’une investigation menée à l’Université Pharmaceutique de Nanjing en Chine, qui démontrent son habilité à renforcer la sensibilité à l’insuline des tissus  (rappelons que le diabète est souvent conséquent d’une résistance à l’insuline).

Un essai mené avec des rats nourris avec du fructose a montré que la phyocyanine induisait une réduction du glucose dans le sang ainsi qu’une régulation du profil lipidique (c’est à dire, la baisse du taux des triglycérides et le mauvais cholestérol entre autres).

Elle serait même plus efficace que la metformine à laquelle elle a été comparée.

De plus amples études devraient en revanche être menées pour en comprendre le mécanisme de fonctionnement.

5 – Réduction de la tension artérielle

La spiruline, grâce au SP6 qu’elle contient, serait, selon les chercheurs de l’étude, une option naturelle pour améliorer l’hypertension et prendre soin des fonctions cardiovasculaires.

A l’appui, les travaux collaboratifs des chercheurs de l’Université de Salerne, de l’Université Sapienza de Rome, l’Université Federico II de Naples, et du Laboratoire de physiopathologie vasculaire de l’IRCCS Neuromed de Pozzolli, disponible dans la revue Hypertension qui ont découvert que l’Arthrospira platensis comportait une peptide, molécule d’acides aminés pouvant dilater les artères. Cette molécule agit ainsi comme antihypertenseur. C’est ce qu’ont montré les observations faites sur des animaux hypertendus.

Carmine Vecchione, professeure à l’Université de Salerne, responsable du laboratoire de physiopathologie vasculaire de l’institut Neuromed et participante à cette étude, explique que le peptide issu de la spiruline (nommé SP6), une fois absorbée par le corps, a une action vasodilatatrice, et permet de baisser la pression artérielle.

Picto conseil

Pour diminuer les risques d’hypertension, la clé est d’avoir une bonne hygiène de vie, mêlant activité physique et nourriture équilibrée. Toutefois, compléter sa nourriture quotidienne par un apport en spiruline aurait des actions protectrices sur les fonctions cardio-vasculaire, et pourrait permettre de prévenir des maladies cardiovasculaires et d’empêcher la pression sanguine.

6 – Antioxydant

Une substance antioxydante permet de lutter contre l’oxydation provoquée par les radicaux libres, à savoir le processus d’altération des cellules des organes, perturbant leur fonctionnement, accélérant leur vieillissement et affaiblissant ainsi l’immunité voir l’ADN.

Attention picto

A savoir : Tout ce processus d’oxydation peut provoquer certaines maladies au niveau cardiovasculaire, une dégénérescence maculaire (rétine), voire certains cancers ou la cécité.

Le fameux pigment bleu de la Spiruline, appelé phycocyanine est en ce point exceptionnel. Présent à hauteur de 10% à 18%, ce n’est pas que la couleur bleue qu’elle donne à la spiruline.

Ce puissant antioxydant aiderait les cellules, dont celles de l’ADN, à se régénérer, selon les scientifiques  du Centre National de Recherche Scientifique de la Havane.

Ainsi, elle provoquerait la destruction des cellules cancéreuses du foie, en protégeant ce dernier du tétrachlorure de carbone lipidique, d’après cette étude de 2007

La phycocyanine permettrait entre autres de prévenir le cancer du côlon. C’est ce qui a été mis en lumière par les biophysiciens de l’Université de Panjab (Inde).

Plus généralement, la spiruline a une forte teneur en vitamines E, en caroténoïdes, en sélénium et en acides phénoliques, ce qui accroît son pouvoir antioxydant.

Picto conseil

En résumé, ce super-aliment permet de protéger les cellules et le fonctionnement des organes, en les protégeant des attaques externes.

7 – Lutter contre le vieillissement

La spiruline contient de l’acide gamma-linolénique (AGL), qui est un acide gras essentiel impossible à fabriquer avec notre nourriture quotidienne.

On le trouve par exemple dans le lait maternel.

Mais passé l’âge, prendre de la spiruline en dehors de son alimentation permettrait donc au corps d’en avoir et de bénéficier de ses pouvoirs anti vieillissants.

L’AGL a un rôle protecteur sur les fonctions nerveuses, et renforce le fonctionnement de nos défenses, et des cellules, pour prévenir le vieillissement.

8 – Booste les défenses immunitaires

Du système immunitaire dépend notre bonne santé. Nos défenses permettent de combattre des agents pathogènes tels que des microbes, virus et mauvaises bactéries, et ainsi protéger le corps de maladies.

La spiruline participe à stimuler nos défenses, grâce notamment au phycocianine, au bêta-carotène et aux polysaccharides qu’elle contient.

Grâce à sa forte teneur en vitamines, en oligoéléments, en minéraux essentiels comme le zinc et le fer, elle permet de lutter contre les éléments pathogènes.

Les globules blancs (dénommés lymphocyte T, killer cell et macrophages) sont effectivement capable de reconnaître et de neutraliser les pathogènes avant qu’ils n’attaquent l’intégrité immunitaire.

Il a été démontré par les chercheurs du Département d’Immunologie du Centre Médical contre le Cancer et les maladies cardiovasculaires à Osaka, que la spiruline est capable de provoquer une augmentation de ces cellules pouvant lutter contre les agressions.

Une publication des scientifiques de l’IRD est d’ailleurs revenu sur ce stimulant immunitaire et affirme qu’ingérer régulièrement de la spiruline permettrait d’accroître la fabrication de globules blancs, et de construire les anticorps nécessaires pour lutter contre les infections de toutes sortes et donc de protéger le corps, que ce soit contre une simple grippe que contre des pathologies plus sévères.

Picto conseil

La supplémentation en spiruline peut donc favoriser naturellement l’action du système immunitaire et protéger l’organisme des oxydations et des inflammations à l’origine de maladies pouvant être sévères.

9 – Protège les cellules

En éliminant les mauvaises toxines des cellules, la spiruline permet de les nettoyer et les détoxifier en profondeur. Ce bénéfice serait dû à la forte teneur en chlorophylle, un pigment qui facilite l’aération des cellules composant le sang.

Picto conseil

Ce pouvoir detox permet dans certains pays de se protéger d’agressions par des substances nocives tels que les radiations, les métaux lourds, l’arsenic.

Au Bangladesh, des chercheurs ont démontré l’efficacité de l’extrait de spiruline combiné à du zinc chez les patients empoisonnés à l’arsenic : deux fois par jour pendant 16 semaines, cette association a été utile pour le traitement des volontaires.

Un essai sur des souris avait également montré que l’extrait de ce micro-végétal engendrait une réduction significative des dommages engendrés par les radiations.

La spiruline protégerait également les cellules de foie (voir point 12).

10 – Et préviendrait certains cancers

Une cyanobactérie capable de protéger ainsi notre immunité et en renforcer les défenses, cela a attisé l’intérêt des scientifiques au plus haut niveau, qui ont voulu savoir si les bénéfices à tirer de ce végétal pouvaient éventuellement prévenir d’autres maladies plus sérieuses, comme certains cancers.

C’est ce que tendent à montrer les résultats d’une étude de 2009, qui a été la première à suggérer que l’extrait de spiruline est un phyto-oxydant protecteur contre la toxicité hépatique et un agent anti-tumoral, en limitant le développement des cellules cancéreuses et précancéreuses.

Plus précisément, d’autres scientifiques ont mis en évidence l’action anti tumoral de ce microélément qui provoquerait la mort des cellules cancéreuses, et limiterait de la même façon les lésions cancéreuses.

11 – Bonne pour illuminer le teint, améliorer l’aspect des cheveux et des ongles

La Spiruline concentre de la biotine (ou autrement appelée vitamine H) qui est fortement impliquée pour métaboliser les glucides, les graisses et les acides aminés, mais aussi pour maintenir l’état de nos cheveux, de nos ongles et de notre peau.

Elle concentre aussi des quantités élevées d’acides aminés et pantothéniques, d’acides foliques, d’Inositol, des composés essentiels pour protéger la membrane des cellules. Ils réduisent par exemple la chute de cheveux dans le cuir chevelu, et préviennent l’apparition des rides.

Compléter son alimentation par un apport en spiruline permet donc de:

  • régénérer les cellules épidermiques, des cheveux et des ongles,
  • de les protéger contre le vieillissement,
  • et ainsi d’améliorer l’élasticité et le teint de la peau, l’aspect et la souplesse de la chevelure, et la force des ongles.
Picto conseil

C’est la raison pour laquelle il est devenu un ingrédient phare de recettes cosmétiques naturelles, en le mélangeant par exemple à de l’Aloe Vera et du miel.

Ces propos ont été appuyés par des chercheurs asiatiques dont les recherches ont montré que la supplémentation en spiruline aurait des effets anti-tumoraux, contre l’irradiation de la peau par les UVB, grâce à des propriétés anti inflammatoires et antioxydantes.

12 – Préserve le foie et les fonctions hépatiques

Le foie est un organe essentiel à la vie et à l’équilibre physiologique, et ceci tient de trois actions principales :

  • l’élimination des toxines,
  • la sécrétion de la bile nécessaire à la digestion,
  • la régulation de la glycémie.

Il est donc très important d’en maintenir l’état, et de prévenir quelques maladies redoutables pour lui, comme la cirrhose, maladie chronique entraînant la détérioration des cellules et des tissus.

En évitant que les graisses ne s’accumulent dans cet organe, la spiruline le protège et ceci est prouvé scientifiquement.

La spiruline pourrait être considérée comme une option pour le traitement des patients souffrant de cirrhose et de désordres lipidiques , selon une étude mexicaine mené auprès de patients présentant des troubles du foie, auxquels 4,5 grammes de spiruline ont été administré pendant trois mois. 

En agissant en faveur de l’équilibre hépatique, la spiruline provoque également la régulation du taux de cholestérol et même une réduction de la pression sanguine.

Ceci a été démontré par d’autres conclusions tirées par ces mêmes chercheurs.

13 – Partenaire minceur

Si vous êtes désireux de perdre du poids tout en prenant soin de vous, sachez qu’il est très important de maintenir l’équilibre de votre corps, notamment de votre foie, qui, lorsqu’il fonctionne bien, permet d’équilibrer le taux de graisses et de bien les assimiler grâce à la bile.

En facilitant la digestion, la spiruline aide le corps à absorber les bons nutriments, et à se défaire des excès de graisses.

14 – Protège les os

Parmi tous les composants de la spiruline, il ne faut pas oublier le calcium.

Vous avez sûrement entendu parler des bénéfices des laitages pour les os, et ceci s’explique par leur forte teneur en calcium. Et bien sachez que la spiruline en contiendrait des concentrations plus importantes.

La vitamine D permet également de renforcer les os en fixant le calcium.

Une étude suggère que cette cyanobactérie pourrait alors contribuer à réduire le risque de souffrir d’ostéoporose (une maladie osseuse due à la fragilisation des os).

Picto conseil

Ce super aliment pourrait donc être bénéfique aux femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu’aux jeunes enfants et aux personnes âgés, car leur besoin en calcium sont plus importants à ces moments de la vie.

15 – Atténue les syndromes prémenstruels

Les propriétés anti-inflammatoires tirées des acides gamma-linoléiques de ce micro-végétal en font un « médicament » efficace pour soulager les douleurs et les symptômes des changements hormonaux ressentis à cause des symptômes à la fin du cycle menstruel.

Elle apaise entre autre le gonflement et les douleurs dans la zone des seins, la sensation de fatigue, l’apparition de rougeurs ou de boutons, les douleurs musculaires et les problèmes digestifs, l’augmentation de l’appétit, les douleurs musculaires ainsi que les problèmes de sommeil.

16 – Lutte contre l’anémie et l’immuno-sénescence

L’anémie est une maladie due à la baisse du nombre ou à la détérioration des globules rouges dans le sang, et est souvent liée à une carence en fer.

L’immuno-sénescence, quant à elle, est le phénomène de perte d’efficacité des fonctions immunitaires, due au vieillissement d’une personne.

Les personnes anémiées peuvent prendre un supplément en spiruline pour renouveler les globules rouges et améliorer leur état.

Les personnes âgées également bénéficier de ses propriétés pour renforcer leur immunité.

Ces aspects ont été mis en lumière par un essai clinique sur le rôle de la spiruline sur l’anémie et les fonctions immunes chez les personnes âgées.

17 – Préserve la santé oculaire

Après la peau, les cheveux et les ongles, vous pourrez prendre soin de vos yeux grâce au bêta carotène présent dans la spiruline.

Présent naturellement dans la carotte, la spiruline contiendrait 10 fois plus de concentration de ce pigment végétal qui devient vitamine A après métabolisation par le foie, et qui est très important pour maintenir les yeux en bon état.

Attention picto

Le manque de cette vitamine peut conduire à un assèchement des yeux, des inflammations voire une cécité de nuit.

Les caroténoïdes protègent les cellules oculaires des rayons lumineux nocifs comme les UV. 

La spiruline contient de la zéaxanthine, qui est un pigment  xanthophylle de la famille des caroténoïdes. Il s’agit d’un antioxydant très important.

Une étude a montré une action bénéfique sur l’état de nos yeux, contre les rayons UV.

Certains troubles de la vue, notamment ceux dus à l’âge telle que la cataracte ou la dégénérescence maculaire pourraient être évités en prenant de la spiruline.

18 – Soulage les allergies

Quand arrive le printemps ou quand le corps est exposé à certaines substances, il n’est pas rare de souffrir d’allergies, et il est souvent difficile d’en apaiser les symptômes.

Une étude menée en Turquie s’est intéressée aux effets de la spiruline sur les rhinites allergiques, et en a évaluer l’efficacité et la tolérance sur des patients présentant des rhinites allergiques.

La méthode a consisté à administrer à un groupe de volontaires un placebo, et à l’autre de la spiruline, en double aveugle, c’est à dire sans que les volontaires ou les investigateurs ne sachent quel traitement a été reçu, pour annuler tout jugement à priori qui influencerait le résultat.

La consommation de spiruline a amélioré les symptômes et les signes physiques de la rhinite allergiques de manière significative par rapport au placebo. Ces symptômes et signes incluaient la congestion (obstruction) nasale, la rhinorrhée (écoulement nasal), les démangeaisons et les éternuements.

La spiruline est alors cliniquement efficace dans le traitement de la rhinite allergique par rapport au placebo, mais des études plus approfondies devraient être menées afin de clarifier le mécanisme de ces actions.

19 – Limite la propagation des virus

Dans le cas où vous ne serez pas encore convaincu des avantages de cette substance pour notre intégrité physique, ce point pourrait vous convaincre.

La spiruline pourrait être utile pour se protéger de virus ou bactérie, en limitant considérablement leur transmission et leur expansion.

La chlorophylle pourrait expliquer ce pouvoir, car, en oxygénant le sang et en aérant les cellules sanguines, ce pigment végétal favorise le nettoyage et l’élimination des agressions provoquées par les bactéries et les virus.

Au département de Virologie de l’Université Pharmaceutique et Médicale de Toyama au Japon, des chercheurs ont montré qu’un polysaccharide sulfaté nommé « Calcium Spirulan » (Ca-SP) isolé de la Spiruline, était un intéressant composant antiviral.

Son rôle sur le virus du VIH et sur celui de l’herpès  a été comparé à d’autres agents, par le biais de plusieurs paramètres, et les chercheurs ont conclu qu’il pouvait être prometteur en tant qu’agent anti-VIH.

20 – Rôle contre le développement de maladies neurodégénératives

Vous l’aurez compris, la spiruline regorge de vertus pour notre bienêtre, et elle pourrait s’avérer très précieuse dans le traitement de maladies encore incurables.

C’est le cas pour les maladies neuro-dégénératives, ou encore la maladie d’Alzheimer. Certains travaux tendent à démontrer que les pouvoirs antioxydants de ce micro-végétal pourraient être utiles en prévention de ces maladies chroniques, en agissant contre le stress oxydatif pouvant affecter le cerveau avec la vieillesse.

De manière plus générale, une supplémentation en spiruline pourrait avoir une action neuro-protectrice et améliorer la concentration, ainsi que les performances intellectuelles.

A Dakar, cet aspect a été testé sur la performance scolaire d’élèves en école élémentaire, qui ont été améliorées après une complémentation de deux mois en spiruline.

Les performances intellectuelles et l’entraînement cérébral peuvent protéger les individus de la neuro-dégénérescence pathologique.

Tous ces atouts conférant à la spiruline une valeur ajoutée significative intéressent de plus en plus les chercheurs et certaines ONG humanitaire qui voit dans cette substance naturelle une réponse potentielle à la malnutrition dans le monde.

La spiruline, partenaire minceur de premier rang ?

Les régimes drastiques ne permettent souvent pas une perte de poids durable et conduisent à des carences nutrititionnelles, car les personnes ont tendance à se priver, alors qu’il s’agit en fait de manger mieux tout en permettant au corps de se dépenser énergétiquement.

On ne peut pas dire que la spiruline aide directement à maigrir, mais plutôt qu’elle aide le corps dans le processus de perte de poids, lorsqu’on sait que la cause du surpoids est l’excès des calories absorbées par rapport aux calories à brûler.

Ce sujet est très ample, c’est pourquoi nous avons décidé de consacrer un article entier sur la spiruline et la perte de poids.

Picto conseil

En résumé, la spiruline facilite le processus de combustion des graisses, active le métabolisme, renforce le sentiment de satiété, et donne au corps de l’énergie.

La phénylalanine contenue agit comme un coupe-faim naturel, ce qui permet de consommer moins de quantité de nourriture sans avoir le sentiment de se priver.  

Elle est aussi un allié de taille dans la pratique d’une activité physique et d’un régime. Puisque les protéines ont besoin d’énergie pour être digérées, le corps produira plus d’effort, et brûlera plus de graisses.

Enfin, en procurant au corps de l’énergie grâce à ses nutriments, la spiruline favorise la pratique sportive et l’endurance, et donc, la combustion des graisses et la perte de poids !

Comment consommer la spiruline pour aider le processus de perte de poids ?

Si vous souhaitez l’utiliser dans le cadre de votre processus de perte de poids, la dose indiquée sera de 3 à 6 comprimés par jour, environ une demi-heure avant les repas.

Vous pourrez la prendre avec de l’eau ou en jus de fruits si c’est le matin par exemple.

Vous pouvez également prendre cette dose de spiruline une demi heure avant l’exercice physique. Ses glucides permettront d’énergiser le corps et favoriser l’amincissement.

Veillez à bien vous hydrater.

Les compléments alimentaires pour maigrir à base de spiruline

En théorie, prendre de la spiruline quelle que soit sa forme (comprimés, gélules, poudre ou paillettes..) revient à une addition nutritionnelle, surtout lorsque les cadres d’une reprise en main pondérales sont respectées (alimentation équilibrée et activités physiques).

En pratique, les personnes qui consomment de la spiruline pour chasser leurs kilos en trop le font sous forme de comprimés ou gélules, d’une part parce que leur prise est facilitée (avec un verre d’eau, en amont des repas) mais aussi parce que les marques usent souvent de leurs talents marketing pour que leurs préparations paraissent se focaliser sur la perte de poids, dans le nom par exemple, alors qu’en réalité, il s’agit de spiruline, dont l’utilisation peut être très variée.

Pour en savoir plus sur nos recommandations de spiruline, rendez-vous à la fin de l’article ! Et si vous souhaitez trouver un complément alimentaire pour maigrir efficace, nous vous conseillons notre article sur le Phenq.

Il existe toutefois des suppléments amincissants, qui contiennent de la spiruline comme principe actif, associé à un autre ingrédient, par exemple la chlorella, autre algue considérée comme un superaliment.

Cette combinaison de super-aliments est très intéressante car la chlorelle est l’élément contenant le plus de chlorophylle.

En voici deux exemples :

Natural Nutrition – Spirulina + chlorella :

Cette marque propose une formule à base de spiruline et de chlorelle, enrichie en cuivre. Cette préparation est renfermée dans 120 capsules, soit l’équivalent d’un mois et demi de cure ( 4 à 6 par jours).

Spiruline & Chlorella AAVALABS :

Marque familiale finlandaise spécialisée dans les préparations naturelles respectueuses des normes de sécurité et de qualité sanitaire.

D’après son nom, ce supplément aide au développement de la musculature, mais il peut tout à fait convenir à un régime diététique minceur.

Pour en savoir plus sur nos recommandations de produits minceur avec de la  spiruline, rendez-vous sur notre article dédié !

Les risques et dangers liés à la consommation de spiruline sur la santé

Nous avons à quel point la spiruline était bénéfique pour notre corps. Néanmoins, il est important de signaler que ce micro-végétal n’est pas sans aucun risque pour nous.

Consommée en trop grande quantité, elle serait susceptible de provoquer des réactions indésirables ou entraîner des complications chez certaines personnes pour lesquelles elle est contre-indiquée.

Enfin, d’autres personnes sont intolérantes.

Il est également important de bien choisir sa spiruline. Un produit de qualité permet en fait de bénéficier des propriétés de la plante en évitant les méfaits.

Certaines cultures sont exposées à des polluants nocifs pour l’homme.

Risques d’effets secondaires

Un certain nombre de réactions indésirables ont été reportées suite à la prise de spiruline.

Dans la liste des réactions, on retrouve plus fréquemment :

  • Des troubles digestifs

Une accélération du transit et des ballonnements peuvent être ressentis. Ceci s’explique car les substances qui la composent stimule l’activité du foie et nettoie le colon.

  • Des céphalées

Autrement appelées maux de têtes, les céphalées peuvent survenir suite à  une consommation régulière de spiruline, ainsi que de la fièvre.

C’est parce qu’elle agit comme un agent détox libérant les toxines et les mauvaises substances du corps. Les maux de têtes peuvent être évitées en s’hydratant bien.

  • Eruptions cutanées

Le fait que cette substance soit détoxifiante, en prendre en grandes quantités brutalement peut être trop agressif pour la peau.

  • Troubles intestinaux

Chez certaines personnes, l’ingestion de spiruline peut provoquer de la constipation, et chez d’autres, elle peut provoquer des diarrhées. C’est parce qu’elle a un rôle d’activation du transit intestinale, et nettoie le foie ainsi que le colon.

La purification du côlon engendre une abondance des matières fécales ainsi qu’un changement de leur couleur, tendant du vert au brun. En cas de manque d’hydratation, cela provoque la constipation.

A l’inverse, l’augmentation des toxines provoquée par l’action détoxifiante peut être responsable de la diarrhée.

Quoiqu’il en soit, dans la plupart des cas, ces réactions désagréables s’atténuent et disparaissent lorsque le corps s’habitue à la substance.

C’est pourquoi il est important d’en prendre de manière progressive pour en constater les bénéfices.

  • Nausées

Les nausées surviennent en général à cause de doses trop élevées, dès le début des prises.

Les toxines libérées et l’activité nettoyante générée par la prise s’exprime par des troubles gastro-intestinaux et des nausées.

Contre-indications

Comme nous l’évoquions auparavant,  l’Arthrospira platensis peut faire l’objet de contre-indications pour certaines personnes comme :

  • Les personnes souffrant d’hémochromatose : cette maladie s’explique par un excès de fer dans le sang, qui représente une intoxication pour l’organisme. La teneur en fer de ce supplément peut donc être néfaste pour le foie, le cœur, le pancréas, ou encore les articulations ;
  • Les personnes souffrant d’insuffisance rénale : ceci est dû à la teneur en protéines qui peuvent heurter les reins, qui ont pour fonction de chasser les toxines de l’organisation. Or, la métabolisation des protéines entraîne une augmentation des toxines et des déchets dans le sang ;
  • Les personnes présentant des troubles de phénylcétonurie, une maladie génétique rare ;
  • Les femmes enceintes : sur ce dernier point, il est nécessaire de préciser que la spiruline est très bénéfique aux femmes en période de grossesse dans le cas où elle ne commencent pas cette ajout nutritionnel au début de la grossesse, mais si elles en prenaient avant de tomber enceinte.

Les précautions à prendre

Pour éviter tout désagrément, il est conseillé de commencer à prendre la spiruline de manière progressive, comme nous vous l’expliquerons plus bas dans l’article.

A cause de ses actions stimulantes, il est déconseillé de la prendre le soir. Il est recommandé de bien s’hydrater régulièrement, pour éviter quelques désagréments.

Il est donc important de consulter son médecin si vous comptez essayer cet aliment, surtout si vous prenez un traitement ou si vous souffrez de troubles pathologiques ou autres problèmes.

Enfin, il est important de bien choisir sa marque de spiruline, et de veiller à sa provenance (nous vous donnons des conseils plus bas !).

Les exploitations industrielles peuvent contenir des substances nocives, comme des métaux lourds.

Avis & témoignages sur la spiruline

Nous avons cherché différentes sources et témoignages pour en savoir un peu plus sur cette cyanobactérie supposée « miracle ».

Avis de professionnels sur cette substance

On entend tellement que la spiruline est un super aliment naturel, l’un des plus complet et nutritif de la planète, qu’il peut être très utile de consulter l’avis de professionnels médicaux et de la nutrition, pour comprendre s’il est vraiment intéressant sur l’aspect thérapeutique, de la même façon que le serait un médicament ou un autre ajout nutritionnel.

Les avis d’experts foisonnent sur internet à propos de ce produit star !

Le Docteur Jean Dupire, médecin spécialisé dans la nutrithérapie et l’homéopathie a dédié tout un ouvrage nommé La spiruline, un superaliment, sur l’étude de la spiruline, il l’aurait même utilisée pour soigner la malnutrition en Afrique. Il déclare ainsi que « La spiruline couplée à du poisson gras est l’aliment le plus riche de la planète après le lait maternel ! » et que « les avantages immédiats de la spiruline : elle apporte à coup sûr des nutriments nécessaires à la bonne santé et de plus en plus difficiles à trouver dans notre alimentation quotidienne. ».

Il indique également qu’à l’inverse des médicaments, la consommation de spiruline n’a pas de vocation curative, sinon préventive : «  je rappelle que la spiruline n’est pas un médicament, non plus qu’un alicament ou un complément alimentaire. La spiruline n’a donc pas d’indication thérapeutique ! Je m’explique : le mot thérapeutique s’applique aux vertus curatives, et le médecin est appelé à soulager, voire guérir le malade. Nous cherchons ici à réguler le statut de bonne santé et la visée préventive l’emporte sur l’essence même de la médecine, à savoir le combat contre toute intrusion extérieure ou tout dérapage provoqué par nos propres tissus.(…) »

Le Dr Jean-Michel Morel médecin généraliste phytothérapeute sur le site allodocteurs.fr, bien qu’il affirme que « la spiruline est très bien équilibrée au niveau minéral. Raison pour laquelle on devrait tous en prendre un petit peu. On peut faire des cures de spiruline ne serait-ce qu’une dizaine de jours de temps en temps. » alerte tout de même sur l’importance de choisir de bons produits :

« La spiruline est une algue d’eau douce. Il faut faire attention avec la qualité de la spiruline parce qu’elle stocke facilement les métaux lourds qui se trouvent dans le milieu de culture. Il faut donc que la culture soit bio, de bonne qualité. La spiruline est une algue que l’on prend dans les problèmes de fatigue, de déminéralisation… Ce n’est pas véritablement un adaptogène mais c’est plutôt un apport minéral et complémentaire. On l’utilise aussi dans les détoxications. »

Il ajoute également qu’ « On propose la spiruline sous forme de gélules parce que la spiruline en poudre n’est pas bonne du tout à consommer. La spiruline est aussi un produit cultivé dans le monde entier qui peut aider à lutter contre la famine grâce à cette fixation plus facile des minéraux et des oligo-éléments. »

D’autres experts de la nutrition se disent sceptiques quant aux propriétés vantées de la cyanobactérie.

C’est le cas du Dr Jacques Fricker, nutritionniste qui se prononce sur allodocteurs.fr :

« La spiruline est aussi appelée l’algue bleue. Beaucoup de choses exagérées circulent sur la spiruline. La spiruline est une algue riche en protéines mais en France, sauf chez les végétaliens, on ne manque pas de protéines. La spiruline est riche en vitamine B12 mais c’est une vitamine B12 qui est beaucoup moins biodisponible que la vitamine B12 du poisson, de la viande, des produits laitiers ou de l’œuf… La spiruline n’a donc pas de vertus miracles particulières. On a fait des études sur la spiruline en observant in vivo, chez la personne, l’intérêt santé et on n’a rien remarqué de particulier. La spiruline est donc un peu un mythe, ce n’est pas une algue meilleure qu’une autre. En tout cas, ce n’est absolument pas suffisant pour corriger la carence en vitamine B12 chez les végétaliens qui parfois la prennent dans ce but. »

Avis d’utilisateurs sur cette substance

Sur le forum de Doctissimo, nini160778 est si surprise des bienfaits de l’algue qu’elle se pose même des questions sur l’absence d’effets secondaires :

« Bonjour, Je suis nouvelle sur le forum et je voulais partager mon aventure avec vous.

J’ai commencé la consommation de spiruline et je vois des effets étonnants et hallucinants se passer.

Notamment, mon psoriasis (depuis 6 ans) a progressivement diminué pour enfin disparaître. Ma peau est plus hydratée. Mes cheveux sont plus beaux et doux et ils poussent bien. Mes ongles poussent vite et sont renforcés. J’avais une verrue qui est tombée en 2 semaines et n’est plus jamais réapparue.

Aussi et surement le plus fou, je ne fais plus de sinusite chronique.

Aujourd’hui il m’arrive même de dire que je suis guérie de tous les petits bobos qui me dérangeaient.

Mais voilà, c’est tellement incroyable ce qui m’arrive que je commence à me demander si cela est vraiment bon pour mon corps. J’ai peur qu’un jour il y ai des effets secondaires mais d’un autre côté je n’arrive pas à arrêter la consommation de spiruline car je me sens parfaitement bien avec. »

Quant à Paulepaule, elle se dit entièrement convaincue sur le forum du site aujourd’hui.com :

« Moi aussi je suis une consommatrice  convaincue de la spiruline. Je fais pas mal de sport et je suis végétarienne. Je ne peux rien dire sur le fait que la spiruline fasse maigrir (ce n’est pas réellement un besoin pour moi).

 Ce que je peux en dire c’est que j’en prend très régulièrement depuis plus de 4 ans et que je trouve que cela fait effet sur le niveau d’énergie. Je suis très rarement fatiguée (par rapport à avant). Je me sens mieux quand j’en prends. J’ai remarqué aussi que je suis bien moins sujette au « petit rhume » d’inter-saison etc …

Dans ma pratique sportive cela m’aide a bien récupérer et cela me donne de l’énergie pour l’entrainement.  Par contre effectivement, il faut concevoir des cures sur de longues périodes. »

Comme très rarement à propos d’un aliment, on a eu beaucoup de mal à trouver des avis négatifs.

Comment prendre la spiruline pour bénéficier de ses vertus ?

On vous voit déjà prêts à vous précipiter sur les sites de vente de spiruline en ligne, et vous demander comment la prendre.

Nous le rappelons, pour bénéficier des propriétés de la spiruline, il est nécessaire de la prendre de manière régulière, en marge de vos repas (qu’il faudra veiller à équilibrer si vous voulez prendre votre santé en main !).

Pas question alors de se nourrir exclusivement de ce végétal spiralé, mais d’en user en tant que complément.

Elle se trouve d’ailleurs sous diverses formes, et les façons de la prendre sont nombreuses. Nous vous expliquons tout ça maintenant. 

Sous quelle forme en prendre ?

On vous rassure, vous ne serrez pas obligé de préparer de la tecuitlatl (d’ailleurs, on n’a pas la recette !) comme le faisaient les fameux Aztèques, car l’Arthrospira platensis, qui fait désormais l’objet de cultures spécifiques, est disponible à la vente prête à l’emploi.

Vous la trouverez ainsi en poudre ou en gélules, confectionnées par des laboratoires pharmaceutiques.

La spiruline en « paillettes » ou en « brindilles » est en général l’œuvre de petits producteurs, car elle serait plus respectueuse de l’environnement.

Il existe par ailleurs une grande gamme de compléments alimentaires faits à base de spiruline. On en trouve de toutes sortes : pour maigrir, pour booster les défenses, pour renforcer la musculature et les performances physiques …

Il est recommandé de l’associer à des substances regorgeant de vitamines C pour absorber le fer qu’elle offre.

Pour le soin de la peau, vous pouvez la mélanger à un peu de gel lavant.

Et pour l’équilibre capillaire, il est possible de confectionner des masques à appliquer pour fortifier les cheveux et stimuler leur croissance

Quel goût a la spiruline ?

Vous dire que cette super-substance est délicieuse en bouche serait vous mentir.

La tournée de spiruline proposée à l’équipe de Vie Healthy n’a d’ailleurs pas rencontré de franc succès. Le goût iodé a dérangé nos papilles.

En lisant les recommandations d’experts et de nutritionnistes, nous avons ensuite compris qu’il était plus judicieux de la combiner à d’autres éléments, en plat ou en jus, afin de dissimuler le goût.

Comment intégrer la spiruline à son alimentation sans être dérangé par son goût ?

Vous pouvez alors mélanger la poudre dans un jus de fruits ou smoothie, l’intégrer à la sauce d’un plat ou encore la saupoudrer sur une salade de crudités. Sa couleur peut même être un atout lors d’un repas avec des invités !

Essayez, et vous verrez ! Et pour les moins inspirés par le côté « gourmet » de la spiruline, nous avons préparés un article dédié aux idées de recettes à base de spiruline !

Quelle est la posologie conseillée ?

Il n’y a pas réellement de posologie indiquée, mais des recommandations selon les résultats attendus. 

Nous rappelons qu’il ne s’agit pas d’un médicament mais d’une superbe substance ayant le pouvoir de booster nos défenses et les fonctions de notre corps.

Il faut donc le prendre dans le cadre d’une nourriture saine et équilibrée.

Les posologies varient aussi selon le mode de prise :

  • Si vous décidez de l’acquérir à l’état le plus « basique », en poudre ou en brindilles, il est conseillé d’atteindre une dose de deux à trois cuillères à café par jour, ce qui reviendrait à trois grammes ;
  • En comprimés de spiruline pure, cela revient à prendre 5 comprimés par jour ;
  • En gélules qui combinent plusieurs principes actifs, il faudra se reporter aux indications du fabricant. Il est vrai que les substances peuvent parfois être puissantes, et leur consommation limitée.
Picto conseil

Vous pouvez faire évoluer les doses et augmenter petit à petit au fil des semaines, pour empêcher l’apparition de symptômes. Vous pouvez commencer par prendre 1 gramme par jour pendant une semaine, puis augmenter progressivement pour permettre à votre corps de s’accoutumer aux actions de la cyanobatérie.

Veillez à ne pas dépasser le seuil des 4 grammes par jour au risque de souffrir de réactions secondaires.

De plus, des doses plus importantes n’ont pas montré de bénéfices supérieurs. Pour les enfants, cette dose maximale se situe autour de 2 grammes par jour.

Comme nous l’indiquions précédemment, il n’est absolument pas conseillé d’ingérer de grandes quantités, et ce serait même risqué.

D’ailleurs, pour vous faire une idée il faudrait en prendre plusieurs dizaines de grammes quotidiennement pour couvrir les besoins en protéines (1 gramme/ kg), et cela ne fera pas plus de bien à votre corps qu’à vos finances !

Sur quelle durée prendre de la spiruline ?

Selon les maux à soulager (fatigue passagère, anémie, carences) ou les objectifs à atteindre (perte de poids, développement de la musculature), il est possible de la prendre régulièrement sur plusieurs mois, de deux à trois mois et plus pour une consommation quotidienne visant à booster les défenses immunitaires.

A quel moment de la journée prendre de la spiruline ?

La spiruline en poudre est à consommée pendant le petit-déjeuner et le déjeuner, car il est général mélangé aux autres ingrédients constituant les plats.

Les comprimés, eux, sont à prendre plutôt avant les repas, avec un grand verre d’eau.

Attention picto

Il est déconseillé de la prendre le soir et la nuit à cause de son action énergisante.

Combien de temps la conserver ?

Elle se conserve en général deux ans, lorsque les indications sont respectées (les laisser à l’abri de source de chaleur, de l’air et de la lumière directe du soleil par exemple).

Selon le conditionnement (pilule, poudre, ..) la durée et les modes de conservation peuvent varier.

Combien de temps pour ressentir les bienfaits de la spiruline ?

Ce n’est pas parce que vous prenez de la spiruline une fois que vos petits maux disparaitront ou que vous vous sentirez plein d’énergie en un clin d’œil.

Comme nous l’avons déjà dit à plusieurs reprises, il ne s’agit pas d’un médicament thérapeutique ou d’une substance très énergisante (comme le café) mais plutôt d’une aide préventive au quotidien.

Il est donc nécessaire d’en prendre un temps donné pour constater les bénéfices sur le bienêtre global.

En général, les utilisateurs en ressentent les bénéfices globaux au bout de la troisième semaine de cure, alors que certains aspects (comme celui sur le transit) surviennent en quelques jours.

Il faut donc être patient pour observer certains résultats, comme la perte de poids ou l’énergie, car il faut que notre système assimile bien la substance.

Quelle spiruline choisir et où l’acheter ? Guide d’achat

Envie d’essayer la spiruline ? Est maintenant l’heure de vous la procurer ! Facile à première vue, tant le marché regorge de distributeurs s’approvisionnant dans divers endroits.

Il s’agit en effet d’un produit tendance, complètement naturel, qui a attiré les laboratoires pharmaceutiques et les producteurs. On la trouve donc partout : en pharmacie et parapharmacie, dans le commerce, sur internet… 

Attention picto

Attention alors à ne pas tomber sur des formules confectionnées uniquement dans une visée commerciale, qui peuvent être pauvres en valeur et vendus à un prix élevé.

Voici donc nos conseils pour obtenir une bonne spiruline, et l’acheter de la meilleure manière. Culture locale, issue de l’agriculture biologique… il  y a certains critères à remplir pour être sûr de la nature du produit.

La spiruline « bio »

Nombreux cherchent à acquérir de la spiruline bio, et certaines marques semblent même proposer en l’indiquant sur l’emballage. Or, sachez que la spiruline « bio » n’existe pas encore !

Cela peut paraître bizarre, mais on l’explique par l’absence en France d’un cahier des charges spécifique au caractère biologique de la spiruline. La commission chargée de cette mission au ministère de l’agriculture devrait bientôt présenter cette charte.

En attendant, méfiez-vous donc des marques affichant un label bio. Aucun producteur n’a pu obtenir de label jusque là étant donné l’attente du ministère de l’agriculture.

Il y a cependant quelques producteurs qui la produisent en suivant tous les critères écologiques dans leur mode de culture, et ces critères seraient d’ailleurs sûrement  en adéquation avec la charte « bio » et le label attendus très prochainement (cette année). On suit l’affaire de près !

Il existe un procédé pour obtenir de la spiruline sans aucun intrant synthétique. Il consiste à utiliser une machine de fermentation des sources d’azote végétal, puis de sécher la spiruline à très haute température afin d’éliminer les dépôts de déchets.

Seulement, ce séchage réduit les propriétés nutritionnelles de la spiruline. Nous ne sommes donc pas certain de la valeur ajoutée.

Donc en résumé, si on ne peut pas encore parler de « spiruline bio », on peut toutefois vous conseiller de vous tourner vers des producteurs éthiques, respectueux de l’environnement, qui cultivent sans utiliser d’intrants synthétiques, et qui offrent une production de bonne qualité.

En France, un certain nombre d’artisans investis répondent à ces critères, nous vous en parlerons plus bas.

Il faut donc se renseigner sur la provenance et la méthode de culture.

Vérifier l’origine du produit

Cette « micro-algue » est fragile. Si l’environnement de culture est pollué et que sa fabrication fait appel à de mauvaises méthodes, ses valeurs nutritives peuvent se dégrader significativement, et elle peut en devenir néfaste pour l’homme. 

Voici nos conseils pour surveiller ce critère.

Se renseigner sur l’environnement de production

Une des caractéristiques de la spiruline, qui lui donne d’ailleurs ses propriétés détox une fois ingérée, est qu’elle est capable d’absorber les métaux lourds.

Or, si avant d’être prête à avaler elle est cultivée dans un lieu pollué, il y a de grandes chances qu’elle absorbe les métaux lourds présents.

Cela aura pour résultat de dégrader significativement les propriétés détoxifiantes, et cela pourrait même la rendre dangereuse pour la consommation humaine. 

Des normes sont donc à respecter, ce que fait un grand nombre de producteurs locaux.

Parfois, ce gage de qualité peut en influencer le prix, et les offres peuvent être un peu onéreuses. C’est le prix de la sécurité.

Avant d’acheter votre paquet, veillez donc à ce que le contenu provienne d’une zone loin de source de pollution, d’une ferme en milieu rural de préférence, n’utilisant pas de pesticides.

Connaître les méthodes d’extraction

Les techniques pour cultiver l’Arthrospira platensis sont simples à comprendre, mais l’étape du séchage que nous évoquions plus haut est très importante, plus complexe, et déterminante pour en conserver les propriétés nutritionnelles.

Si le séchage est effectué à température trop élevée, la plante perd ses minéraux et ses protéines. C’est ce qui se passe à une température dépassant les 42°C. S’il est trop lent, les propriétés nutritionnelles en pâtissent également.

Il y a deux méthodes d’extractions principales en France, où il y a l’obligation de sécher la spiruline à une température ne dépassant pas les 40°C : le spray dry et le séchage convectif. Il y a également l’obligation dessécher loin de la poussière et de la présence d’insectes, et de polluants.

Ces techniques sont respectueuses de l’environnement, et permettent d’obtenir un produit de qualité.

  • Le spray dry

Egalement nommée « séchage par atomisation », le spray drying serait la meilleure technique pour en préserver l’intégrité nutritionnelle.

Très ancien, le spray drying est né dans l’industrie laitière pour la fabrication du lait en poudre. Ce procédé consiste à pulvériser la spiruline à l’état liquide grâce à un courant d’air chaud.

L’évaporation se fait rapidement (quelques secondes) au sein d’une chambre de séchage, ce qui explique que la température de l’air doit être très élevée.

C’est la technique que préfèrent en général les groupes pharmaceutiques ou les grandes fermes de culture car elle permet de sécher de grande quantité en peu de temps.

La technique permet en effet de sauter certaines étapes plus artisanales comme la filtration, le pressage et le façonnage avant le séchage.

  • Le Séchage convectif

Plus traditionnelle et moins chère, le séchage convectif est utilisé depuis des siècles pour le séchage de plantes et respecte également les règles éthiques et permet de conserver l’intégrité de la substance.

Simple à réaliser, elle convient aux petits artisans qui font sécher des quantités limitées de spiruline.

Elle consiste à un égouttage puis une transformation en filaments, avant de procéder à un séchage à l’air chaud pour évaporer l’eau des filaments.

Et pour ceux qui auraient tendance à croire que la méthode traditionnelle serait la meilleure, une recherche scientifique dit le contraire. L’investigation de Hélène Desmorieux démontre que lorsque le spray dry est effectué correctement, l’intégrité de protéines et des vitamines serait alors maximale, et les nutriments seraient protégés.

La courte durée du séchage permettrait également d’empêcher les risques de proliférations de bactéries. Le problème étant que les consignes ne sont pas toujours respectées par les usines pharmaceutiques qui utilisent parfois des températures trop élevées et qui ferait passer le rendement devant la qualité du produit.

Résultat, on se retrouve avec un produit certes moins couteux, mais pas forcément efficace.

Il existe d’autres techniques dans d’autres pays, moins onéreuses, c’est d’ailleurs pour cela que l’on trouve sur le commerce des spirulines à moindre prix.  Seulement, elles ne permettent pas toujours de proposer un super-aliment de qualité.

Préférer le marché français ? Les labels français

Si elle est cultivée partout, la majorité de la production mondiale se trouve en Asie (Chine ou Inde) qui proposent souvent des prix plus attractifs. Il est important de savoir que les règles en matière écologiques et de sécurité sanitaires sont plus flexibles, et moins strictes qu’en Europe.

Certaines observations scientifiques ont d’ailleurs démontré que la spiruline de Chine contenait un grand nombre de pesticides.

Une lettre de la FDA datée de mai 2010 faisait état de l’existence de spiruline irradiée qui serait commercialisée aux Etats-Unis.

En 2012, un scandale éclate : une spiruline contaminée au plomb aurait été autorisée par l’institution chargée du contrôle des médicaments en Chine.

En France, il existe une Fédération des spiruliniers de France, qui encadre les règles d’exploitation pour une spiruline de qualité et qui favorise l’échange de connaissances des producteurs français. Leur site officiel est d’ailleurs une ressource d’information très complète. Cette fédération est composée de producteurs respectant des normes strictes, et qui sont soucieux de proposer des aliments d’excellence, et luttant contre les mauvaises productions présentes sur le marché.

Il n’existe donc pas encore de label AB, mais d’autres labels français existent et attestent des critères de fabrication. Les labels Ecocert, Naturland ou EU Organic, qui par exemple, garantissent plusieurs critères relatifs à l’agriculture biologique.

Ces critères sont les suivants :

  • garantie sans radiation ionisante pendant la conservation
  • sans OGM
  • fabrication respectant l’environnement et les règles du développement durable
  • conservation des sols et des ressources naturelles (eau, air)

A noter que l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) signale que  « les produits contenant de la spiruline peuvent être contaminés par des cyanotoxines, des bactéries ou des éléments traces métalliques » et recommande ainsi aux consommateurs de « privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés ».

Paillette, poudre, comprimés ou gélules : quelle forme choisir ?

Une fois qu’elle est filtrée, la spiruline va passer par certaines étapes de « façonnage » avant d’être prête à être consommée.

Ces étapes dépendent du format sous lequel elle sera vendue. Sur le commerce, il en existe plusieurs. Les quatre conditionnements les plus communs sont :

  • Les brindilles ou paillettes

Il s’agit de la spiruline à l’état le plus « naturel », dans le sens où elle a subi le moins de transformation après avoir été filtrée et pressée.

Les producteurs obtiennent des brindilles grâce à une machine qui va transformer la pâte obtenue par extrusion puis par séchage basse température car elle résiste moins à la chaleur.

Il s’agit souvent de l’œuvre de petits artisans plutôt que de laboratoire industriels, qui préfèrent eux, la spiruline en comprimés ou gélules qui résistent à la chaleur.

L’avantage de ce format est qu’il est séché à basse température, c’est donc un gage de valeurs nutritionnelles conservées. Elle a en général moins de goût que la poudre.

  • La poudre

Il s’agit de brindilles réduites en poudre.

  • Les gélules

C’est un conditionnement spéciale de la spiruline en poudre, renfermé dans des gélules. Attention à ce que les gélules renferment !

Si vous cherchez à obtenir que de la spiruline pure (et pas une association de principes actifs), sachez que l’enveloppe peut représenter 26% de son poids et qu’elle peut être d’origine animale.

  • Les comprimés

Pour obtenir des comprimés, la spiruline est réduite en poudre puis agglomérée sous la forme de comprimé.

Il s’agit d’une forme facile à avaler.

Attention picto

Il est possible de trouver des comprimés de spiruline pure, mais ce n’est pas toujours le cas. Si vous vous trouvez face à un prix très faible, posez-vous la question de la teneur en spiruline de chaque comprimé (et le poids).

Pour les deux dernières, le façonnage nécessite des substances non actives additionnelles, des colorants et conservateurs, des solvants chimiques, et la technique de fabrication peut faire perdre en qualité.

Ce n’est pas toujours écrit clairement sur les boîtes, ce qui nécessite une vigilance de la part de l’acheteur.

Ce sont pourtant les deux formes les plus achetées, car leur utilisation est simple (à avaler avec un peu d’eau) et il n’y a pas de goût particulier.

Picto conseil

Lorsqu’elle se trouve sous la forme de comprimés, la spiruline est un « complément alimentaire » qui doit être autorisé et déclarée pour sa mise sur le marché.

De la spiruline toujours à 100 % ?

Que vous vouliez la prendre à l’état pur ou que  vous vouliez bénéficier des propriétés d’autres substances associées expressément à la spiruline dans des formules de suppléments nutritionnels, veillez à la composition des substances achetés.

Attention aux additifs !

Si certains fabricants proposent en toute transparence des préparations combinant la spiruline à des vitamines et minéraux, notamment dans les cures pour les carences en fer, ou encore pour certains compléments minceurs, d’autres marques restent évasives quant à la composition de leur formules alors qu’elles vendent de la spiruline mélangées à d’autres substances comme d’autres algues.

Attention picto

Selon le conditionnement, il peut y avoir certains additifs non désirables. Il faut donc rester vigilant.

Comment trouver de la bonne spiruline en poudre ou en brindilles ?

Si vous désirez acquérir de la poudre ou des paillettes, il est pertinent de goûter et sentir l’odeur de la spiruline pour avoir une indication de la qualité.

N’hésitez pas à visiter les salons d’agricultures ou les salons bios où vous pourrez goûter les produits gratuitement et où vous recevrez des informations.

  • L’odeur, une bonne indication

L’odeur prononcée de ce super végétal est un bon signal, vous diront les initiés. Forte, il faut tout de même qu’elle reste supportable et si elle sent trop fort « le poisson », c’est signe d’une oxydation et d’une matière dégradée, s’expliquant par une fermentation des nutriments.

  • La couleur de la spiruline, pas toujours le meilleur indicateur

Celle qu’on appelle « micro-algue » peut se montrer sous divers jours : vert foncé, reflets bleutés. Quoi qu’il en soit, elle devra avoir un aspect plutôt mat.

Si elle vous paraît brillante ou pailletée, le produit que vous avez devant vous contient sûrement un certain nombre d’agglomérant de conservation et de tenue.  On ne peut donc pas être sûr de la bonne qualité…

Où trouver de la spiruline ?

Encore une tendance qui n’aura pas échappé aux commerçants, et encore moins au commerce internet ! La spiruline est partout : en magasins de denrées naturelles et bio, en pharmacie, sur internet.

Acheter en pharmacie

Après nous être renseignés sur l’offre, nous vous déconseillons cette option. Les produits que vous trouverez en pharmacies et parapharmacies physiques sont souvent des fabrications de groupes industriels ayant pour provenance la Chine, de l’Inde ou un autre pays ne partageant pas les mêmes critères en termes de normes sanitaires, et de politiques OGM.

Le séchage peut être effectué à une température très élevée, et le mode d’exploitation peut aussi laisser à désirer (grande exploitation intensive, caractéristiques nutritionnelles au second plan).

Attention picto

On ne trouve pas (ou quasi jamais) de spiruline de petits producteurs français.

Acheter en magasins de denrées naturelles et bios

Pourquoi pas, mais toujours en veillant à la provenance. Il existe en effet un certain nombre de spirulines issues de cultures intensives, qui s’affichent « healthy » parfois à tort. Vous pourrez cependant trouver des marques françaises, qui seront souvent de qualité.

Producteur de spiruline à proximité

L’idéal serait à nos yeux de se fournir directement à un producteur local, en le contactant directement, ou en visitant leur boutique en ligne, la livraison est souvent proposée. Il est également possible de vérifier les dates de salons artisanaux pour s’y rendre et aller à la rencontre des producteurs.

Vous pouvez également vous renseigner pour savoir si vous avez des producteurs à proximité, et quelle est la spiruline la plus proche. Pour le savoir, vous pouvez consulter le site de la Fédération des spiruliniers de France qui dédie une une carte conçue à cet effet !

Il vous sera ainsi possible de les contacter, et de vous renseigner sur le mode de culture, avant d’acquérir facilement vos produits.

Acheter la spiruline en un clic sur le net ? Attention au produit choisi

Les joies d’internet. On y trouve tout, très facilement et à tous les prix. Bon point aussi, la possibilité de comparer entre plusieurs fournisseurs.

Seulement, internet peut vite tromper et les marques ne précisent pas toujours tous les détails de provenance des cultures et la technique de culture. 

Attention donc aux grands sites de distributions. Vous pouvez par exemple vous tourner vers les sites internet des petits producteurs français qui ont des boutiques en ligne.

Une santé boostée à quel prix ?

Même si elle n’est pas l’aliment le plus économique, la spiruline n’est pas non plus un produit précieux et rare dont les prix peuvent être élevés, comme ceux du safran.

Aux doses conseillées, elle peut facilement être intégrée à vos repas sans risquer le trou dans le budget.

Conclusion

Reprenons nos considérations : un végétal invisible à l’oeil nu, présentant des super-pouvoirs pouvant régler de grands problèmes liés à notre mode de vie dans un monde industrialisé (pollution, radiations, malnutrition) en plus d’agir au bénéfice de notre forme.

On ne passera pas par quatre chemins: chez Vie Healthy, la Spiruline et ses bénéfices convainquent.

Même si elle ne fait pas des miracles immédiatement, et qu’il y a des risques que le corps réagit lorsqu’elle est prise en surdose, ses bénéfices se ressentent lorsqu’elle est prise de manière régulière et dans le respect des indications.

Elle répond à nos critères de santé et bienêtre global, à savoir, s’aider des bienfaits de la nature pour booster nos fonctions biologiques, tout en adoptant des comportements sains : comprendre que notre bien être passe d’abord et surtout par l’assiette, équilibrer ses apports alimentaires, éviter les éléments trop gras ou trop sucrés, et pratiquer une activité physique.

Quel que soit votre objectif de santé (mincir, prendre soin de sa peau, se muscler voir même grossir !) ces critères sont les premiers à prendre en compte si vous vous voulez les atteindre de la manière la plus saine possible. Et dans tout ça, la spiruline en sera d’autant plus efficace ! Il faudra aussi veiller à la valeur nutritionnelle et éthique du produit choisi.

Si vous connaissez ce produit et que vous avez des conseils à donner, ou que vous avez envie de l’essayer mais que vous avez des doutes, ou encore si vous êtes un producteur et que vous aimeriez partager votre expérience,  n’hésitez pas à nous laisser un commentaire !

Laissez un commentaire: