Soigner le psoriasis naturellement (à base de plantes): est-ce possible ?

Soigner la Psoriasis naturellement

La peau qui gratte, sèche et couverte de plaques rouges peut être la manifestation d’un psoriasis. Difficile à supporter, il s’agit d’une maladie chronique qu’affrontent des millions de personnes dans le monde. Aucun traitement ne permet de guérir cette pathologie de manière définitive mais il est possible de soulager les éruptions grâce à des médicaments mais pas que…

Découvrez en effet comment soigner le psoriasis naturellement dans ce dossier spécial et rester en bonne santé, tout en prenant soin de sa peau.

Le psoriasis, qu’est-ce que c’est ?

Les spécialistes estiment que près de 125 millions de personnes à travers le monde sont obligées de vivre avec un psoriasis. Cette maladie de peau peut provoquer des poussées de plaques rouges et blanches ainsi que des lésions sur l’ensemble du corps. Les zones les plus fréquemment touchées sont le cuir chevelu, les articulations, le bas du dos…

Définition du psoriasis

Comprendre cette maladie inflammatoire avant de la soigner

Pour comprendre comment se déroule une éruption de psoriasis, il faut savoir que le système défensif produit des protéines, appelées cytokines. Elles sont responsables de la communication entre les cellules immunitaires et permettent de coordonner la réponse du corps à une infection.

L’augmentation de l’une des protéines peut causer une réponse anormale et provoquer des symptômes inflammatoires. La peau va alors générer de nouvelles cellules plus vite.

Alors qu’elle se régénère normalement en 30 jours, elle va le faire en quelques jours chez les personnes touchées par cette dermatose érythématosquameuse chronique. La réduction de ce cycle entraîne une accumulation des cellules, l’épaississement de la peau et l’apparition de plaques.

Fonctionnement de la Psoriasis

Le psoriasis se caractérise donc par un renouvellement trop rapide de l’épiderme. Cela a pour effet de déclencher des inflammations sur les zones touchées, sous forme de plaques rouges, blanchâtres et/ou de croûtes.

Les squames se multiplient et, en plus d’être inesthétiques, peuvent entraîner de très fortes douleurs, brûlures, desquamations, démangeaisons permanentes ou encore saignements.

Les médecins parviennent de mieux en mieux à diagnostiquer cette pathologie, y compris dans le cas du psoriasis pustuleux qui n’a pas toujours été considéré comme tel. Cette dermatose est chronique et son intensité varie selon les personnes et les périodes.

On note généralement des moments de fortes poussées et d’autres, de rémissions. Cependant certains patients n’ont malheureusement pas la chance de passer par ces phases et souffrent en permanence.

Différents types de psoriasis

Le psoriasis se manifeste de plusieurs façons et on distingue plusieurs formes spécifiques dont :

Le psoriasis en plaques ou psoriasis vulgaris :

Il s’agit de la manifestation la plus commune de la maladie. Les plaques peuvent se situer n’importe où sur le corps. Elles sont généralement rouges et squameuses et peuvent mener à des lésions saignantes.

Le psoriasis du cuir chevelu :

Il se localise sur le cuir chevelu, au niveau de la nuque, du haut du crâne ou même autour et sur les oreille. Il provoque des plaques et croûtes blanches.

Le psoriasis en gouttes ou psoriasis guttana :

Au lieu de plaque, ce psoriasis se manifeste par des petites gouttes qui blanchissent rapidement. On les retrouve dans le bas du dos, sur le bas ventre mais aussi dans les cheveux.

Le psoriasis des mains et des pieds :

Cette dermatose va provoquer des rougeurs et des desquamations sur les paumes des mains, pouvant aller jusqu’aux poignets. Sur les pieds, la plante va être touchée et la peau va s’épaissir. Les plaques peuvent se répandre jusqu’aux chevilles et les talons se fissurer.

On peut également constater l’apparition de pulpite fissuraire et de pustules sur les deux zones, notamment entre les doigts des mains et des pieds.

Le psoriasis inversé :

Aussi appelé psoriasis des plis, il touche les zones des inter-fessiers, génitale, sous les seins, les inguinaux ou même les aisselles. Les éruptions sont rouges et luisantes.

Le psoriasis pustuleux :

Localisé, il s’agit d’une manifestation clinique sous la forme de plaques présentant des pustules plates, dans les tons blancs, qui s’étalent et laissent la peau sèche et très douloureuse.

Ce psoriasis peut se généraliser dans de rares cas et le pronostic vital est alors engagé.

Le psoriasis de l’ongle ou psoriasis unguéale :

Présent chez de nombreuses personnes souffrant de cette maladie, il touche l’ongle et apparait par des petites tâches blanches. Il engendre une fragilité unguéale et des dépressions sur la zone. L’ongle peut alors se dédoubler et se séparer en couches.

Causes et comorbidité de cette maladie inflammatoire

Causes et comorbidité du psoriasis

Le psoriasis est une maladie inflammatoire, chronique, et de nature auto-immune. Les causes de cette pathologie complexe restent pour l’instant encore méconnues. La composante génétique entraîne une prédisposition.

On retrouve en effet souvent des antécédents familiaux dans les cas diagnostiqués. La maladie peut subvenir à n’importe quel moment de la vie et plus particulièrement à l’adolescence. Il peut également avoir un facteur infectieux.

Parallèlement, des facteurs d’influence très variés peuvent déclencher son apparition. L’environnement, notamment psycho-physiologique, aurait un impact important sur le psoriasis. Des périodes de stress mais aussi un choc psychologique, comme un décès, peuvent entraîner les éruptions mais pas seulement.

La composante génétique prédispose en effet à la pathologie qui peut également être liée à des facteurs environnementaux, tels que les infections, les traumatismes, l’obésité ou encore le tabagisme.

Les plaques, des desquamations, des blessures et saignements dûs aux démangeaisons ne sont malheureusement que la face visible de cette maladie. Outre les manifestations physiques sur les zones concernées, le psoriasis engendre d’autres symptômes non-cutanés.

Il faut savoir que l’affectation psychologique peut être particulièrement importante :

  • La peur du jugement des autres, perte de l’estime de soi et honte de son corps peuvent entraver la vie des patients.
  • L’anxiété que cela génère risque alors d’aggraver les éruptions et de faire qu’ils s’auto-limitent dans leur quotidien.
  • Le sentiment d’échec face à l’évolution chronique de la maladie provoque des frustrations et, dans des cas extrêmes, peut mener à une grande isolation sociale, une dépression et même malheureusement au suicide.

Sachez en effet que le psoriasis est considéré par de nombreux spécialistes comme l’un des problèmes physiques ayant les plus grandes conséquences sur la qualité de vie. Parallèlement, outre l’esthétique et les démangeaisons et douleurs aigues, les comorbidités de cette dermatose sont importantes.

Thomas Habig, dans Clinical dermatology a color guide to diagnosis and therapy, explique que plusieurs comorbidités sont liées à cette maladie systémique, notamment :

  • Arthrite rhumatoïde
  • Problèmes hépatiques et rénaux, notamment insuffisante rénale
  • Maladies cardiovasculaires et pulmonaires
  • Maladies inflammatoires de l’intestin
  • Diabète
  • Obésité
  • Troubles psychosociaux et psychiatriques
  • Problèmes liés à la sexualité du fait de l’inflammation chronique des muqueuses génitales due au psoriasis sur la zone

Près de la moitié des patients de l’âge de 65 ans et atteints de psoriasis souffriraient d’au moins trois comorbidités, et les deux tiers d’au moins deux. Le mécanisme lipidique peut également être affecté et il y a un risque plus important d’infarctus et de rétrécissement aortique.

De nombreux organismes, dont l’American Dermatology Association, ont mis en évidence la relation entre psoriasis sévère et diminution de l’espérance de vie.

Traitements contre cette maladie inflammatoire

Malheureusement, le psoriasis n’a toujours pas de remède définitif. Les médecins proposent tout de même un large éventail de possibilités de traitement pour le garder sous contrôle.

Il faut pour cela prendre en considération les particularités de chaque cas, la gravité du psoriasis, la zone touchée par les lésions, les comorbidités, le sexe, l’âge, le mode de vie, le degré d’affectation psychologique, etc.

L’impact de la maladie sur la qualité de vie est également pris en compte afin de pouvoir sélectionner un traitement adéquat. Les traitement sont longs et demandent beaucoup de patience.

La personnalisation est indispensable et les options thérapeutiques actuelles peuvent être classées en quatre groupes :

traitement du psoriasis

Les traitements topiques :

Ce sont des crèmes, lotions ou encore shampoings, souvent à base de corticostéroïdes ou de dérivés de vitamine D. Ils vont calmer les éruptions mais ne peuvent être utilisés que sur une courte période et une zone réduite.

Les traitements systémiques :

Ils se présentent sous la forme de pilules ou d’injections. L’action est globale mais ils peuvent entraîner des effets indéniables importants.

Les traitements biologiques :

Administrés par voie sous-cutanée ou en intraveineuse, ils vont agir de manière sélective en bloquant les cibles moléculaires altérés. Les médecins les réservent généralement aux cas les plus sévères.

La photothérapie :

Il s’agit de l’un des traitements les plus courants contre le psoriasis. L’exposition via des lampes à UVB et/ou des dispositifs de lumière LED bleue peut en effet apaiser les plaques de certains patients.

Du fait des risques de comorbidités, les spécialistes recommandent de traiter le psoriasis de façon plus générale en faisant intervenir à la fois des dermatologues, des nutritionnistes, des rhumatologues ou encore des cardiologues et psychologues selon l’étendue et la gravité des lésions.

Lorsqu’elles sont localisées sur les articulations par exemple, et sans traitement, la mobilité du patient diminue fortement et cela va influer sur la qualité de vie du patient.

Ces différentes options peuvent aider les personnes affectées mais, comme nous l’avons indiqué précédemment, il s’agit d’une maladie chronique qui revient par cycle. Ces traitements ne sont donc que suspensifs et peuvent de plus avoir des effets secondaires importants et c’est pour cela qu’il peut être intéressant de soigner le psoriasis naturellement.

Comment soigner le psoriasis naturellement ?

Soigner naturellement le psoriasis

Les lésions dues au psoriasis peuvent être très handicapantes dans la vie quotidienne. Au-delà de la douleur physique, la souffrance psychologique est bien réelle. Les éruptions cutanées, qui plus de psoriasis pustuleux, peuvent causer des difficultés sociales, sexuelles mais également professionnelles.

Certains ont en effet peur de ne pas pouvoir travailler, notamment en contact avec le public ou leurs collègues, avec des plaques sur le corps, surtout si elles sont visibles. Il est important de préciser qu’il ne s’agit pas d’une pathologie contagieuse et qu’il faut savoir s’accepter. Il n’y a pas de honte à avoir lorsque l’on vit avec un psoriasis, loin de là.

Adopter un mode de vie sain et actif

Les chocs psychologiques et l’anxiété peuvent provoquer l’apparition, la réapparition ou l’aggravation des éruptions. Il est donc primordial de parvenir à gérer ses émotions et de maintenir un mode de vie sain. Être bien avec soi-même permet de mieux affronter les contrariétés du quotidien.

Le stress est souvent pointé du doigt dans le développement des maladies, dont le psoriasis. Pratiquer une activité physique, que ce soit la boxe, la natation, le footing ou le yoga, permet de décompresser, tout comme la méditation.

Par ailleurs, une alimentation saine doit être à la base de notre changement de mode de vie. L’obésité, le tabagisme et les excès sont reconnus comme des facteurs d’influence sur le psoriasis. Tournez-vous également vers une diète moins centrée sur la viande rouge et les produits laitiers pour privilégier les légumes.

Le soleil

La vitamine D est très importante pour notre organisme. On dit souvent que l’on doit s’exposer au soleil (avant-bras et visage) au moins 15 minutes par jour.

Malheureusement, nous n’avons pas tous la chance de pouvoir le faire. Cela peut valoir le coût de faire un bilan sanguin et de voir avec le médecin si un supplément en vitamine D peut être bénéfique.

Sur les plaques, la photothérapie est  aussi fortement recommandée. Il faut cependant être prudent car il y a une risque de brûlures car les zones touchées sont souvent très sensibles.

L’aloe vera

Connue dans le monde entier, l’aloe vera ou aloès est une plante miraculeuse ! Le gel que l’on peut trouver à l’intérieur des tiges est parfait pour apaiser et hydrater la peau après un coup de soleil mais aussi en cas de lésion.

Les personnes souffrant de dermatoses, et bien évidemment de psoriasis, peuvent donc en appliquer localement pour se sentir soulager rapidement.

L’échinacée et la bardane

L'échinacée contre le psoriasis

L’échinacée est une plante des les plus intéressantes en phytothérapie du fait de ses bienfaits sur le système immunitaire qu’elle stimule tant par voie orale qu’externe.

Elle est tout indiquée pour son action anti-inflammatoire et favorise la cicatrisation des plaies. On peut notamment la trouver sous forme de teinture mère ou de pommade.

À noter que la racine de bardane est également excellente pour apaiser les inflammations et les démangeaisons. Pour l’utiliser, je vous recommande de réaliser une décoction à consommer pendant plusieurs semaines ou à appliquer sur la peau pendant une semaine en cas d’éruption.

Cure thermale

Le psoriasis peut être soulagé grâce à la cure thermale et aux soins hydrothermaux. Il s’agira de bénéficier des vertus des eaux thermales pour calmer les démangeaisons et favoriser la cicatrisation.

On peut effectuer cette cure en stations qui proposent généralement des traitements spécifiques pour cette dermatose avec des techniques comme les douches sous marine, les bains ou la pulvérisation externe.

Le savon d’Alep

Ce savon est l’allié de celles et ceux qui souffrent de dermatoses et de problèmes de peau. Non-chimique, on apprécie ses propriétés antiseptiques.

En agissant comme un protecteur naturel, elle permet de reconstituer le film hydrolipidique et adoucie la peau.

Le chlorure de sodium

Le sel est utilisé depuis de nombreuses années pour lutter contre les infections et bactéries.

Il est donc souvent conseillé aux personnes atteintes de psoriasis de prendre des bains, locaux ou généraux selon la zone à traiter, d’eau auxquels elles ajouteront une poignée de gros sel marin.

Le beurre de karité

le beurre de karité

Il s’agit de l’un des meilleurs hydratants au monde. Utilisable en cosmétique pour hydrater en profondeur le corps et les cheveux, il peut tout à fait être appliqué sur les plaques de psoriasis.

Ce faisant, il va réhydrater la zone et soulager rapidement les douleurs.

Vous pouvez également opter pour de l’huile d’argan, d’olive, de bourrache ou encore d’amande douce. Elles peuvent être utilisée seule ou mélangée sur la peau et en bain d’huile sur le cuir chevelu.

La camomille

Cette plante est utilisée traditionnellement pour ses propriétés calmantes mais elle a également une action anti-inflammatoire.

Dans les cas de psoriasis, elle peut être consommée en infusion et en décoction, tant par voie orale qu’externe.

Les huiles essentielles (HE)

Un phytothérapeute pourra vous orienter vers les meilleures huiles essentielles pour soigner le psoriasis naturellement. Des précautions sont en effet à prendre car ces huiles peuvent présenter des contre-indications et provoquer des allergies.

Généralement, les HE de camomille, d’arbre à thé, de lavande fine ou encore de cèdre sont les plus appréciées. Elles doivent dans tous les cas être diluées dans une huile végétale selon une posologie précise.

Il existe également d’autres formes naturelles pour soigner le psoriasis mais, comme pour toutes les dermatoses, il est important d’avoir une hygiène parfaite et d’éviter tout ce qui pourrait irriter la peau.

Choisissez donc bien votre gel douche et privilégiez les tissus naturels car certains vêtements et accessoires en laine ou fibres artificielles peuvent augmenter les démangeaisons.

L’Argile verte

Depuis toujours, l’argile verte est utilisée pour soigner les maladies dermatologiques naturellement et ainsi, apaiser la peau. Son bienfait est donc reconnu également pour traiter la Psoriasis! Cependant, il est nécessaire de l’appliquer de façon particulière.

En effet, pour ne pas assécher la peau, il faut mélanger l’argile avec du Yaourt (plutôt que de l’eau), ce qui aura pour conséquence de mieux hydrater la zone où vous allez appliquer le masque.

Laissez ensuite le masque agir environ 30 minutes, avant de rincer le mélange avec de l’eau! En appliquant cette recette tous les 2 jours, vous devriez constater les premiers résultats positifs assez rapidement !

Autres petits conseils : ne vaporisez pas votre parfum sur la peau et consultez le médecin lorsque vous notez une infection ORL car cela pourrait exacerber votre dermatose.

Le psoriasis est une maladie de peau qui reste compliquée à vivre. Les traitements médicamenteux tout comme les alternatives naturelles peuvent permettent de soulager les lésions et d’aider à la cicatrisation.

Cependant, il ne faut pas sous-estimer l’importance de la psychologie et de la gestion des émotions pour calmer les éruptions et apprendre à vivre mieux avec cette difficile pathologie.

À propos de Experts VieHealthy

Nous pensons que pour qu'un sujet puisse être expliqué clairement, il doit être parfaitement maitrisé dans un premier temps. C'est pour cette raison que nos équipes sont composées de différents experts qui cherchent à répondre à vos questions, dans leur thématique de prédilection!

Laissez un commentaire: