Comment soigner l’arthrose ? Les différents traitements naturels et médicaux

Comment soigner l'arthrose?

Parmi les maladies rhumatismales les plus populaires, l’arthrose figure en bonne place. Cette pathologie s’observe surtout chez une frange de la population d’un certain âge.

Les personnes qui en souffrent la reconnaissent facilement par les raideurs causées au niveau des articulations à cause du rapprochement des os. Le phénomène est causé par une usure du cartilage articulaire qui finit par être détruit de manière graduelle.

Même si il est possible de soigner l’arthrose par de nombreux moyens, il convient d’en savoir plus sur cette maladie avant d’envisager les différents traitements.

Qu’est ce que l’arthrose ?

Encore connue sous le terme d’ostéoarthrite, l’arthrose est donc une pathologie chronique causée par une détérioration anormale du cartilage et une grande partie de l’articulation.

Une fois que la maladie commence à se manifester, le cartilage est détruit de manière graduelle. Les jointures du corps humain les plus attaquées par l’arthrose sont :

  • Celles du genou
  • Celles de la colonne vertébrale
  • Celles de la hanche

Quelques fois, certains patients souffrent de rhumatismes localisés dans la région de l’épaule ou des poignets.

Dans le domaine médical, l’arthrose est réputée pour être la maladie qui s’attaque le plus aux articulations.

Les symptômes sont visibles entre 40 ou 50 ans, mais des personnes plus jeunes peuvent souffrir de cette pathologie articulaire.

Les causes

De nombreux facteurs peuvent favoriser l’apparition de l’arthrose. Voici quelques unes des causes les plus populaires :

Le travail peut entraîner une arthrose à long terme

Quelques positions ou actions répétitives dans le cadre professionnel peuvent être à la base des inflammations qui fragilisent les articulations. Une fréquence de ces lésions peut ainsi causer à la longue l’arthrose.

Ces cas s’observent surtout dans les professions où les personnes sont très exposées aux chocs répétitifs ou aux vibrations mécaniques.

Les ouvriers qui se servent du marteau-piqueur sont de parfaites illustrations des personnes qui peuvent souffrir de cette maladie. Les pianistes, danseurs, couturières et autres professionnels qui répètent sans cesse les mêmes actions peuvent également être victimes de l’arthrose.

Les maladies métaboliques responsables de l’arthrose

Certaines pathologies peuvent être responsables de l’arthrose. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une maladie microcristalline.

Des singularités provoquent des amas de cristaux microscopiques au niveau des jointures entre les os. Ces amas occasionnent alors plusieurs inflammations fréquentes. C’est ce qui entraine à la longue l’arthrose.

Parmi les maladies métaboliques les plus fréquentes, figurent la goutte et la chondrocalcinose. Dans quelques rares cas, certaines pathologies comme la maladie de Wilson ou l’hémochromatose peuvent faire partie des causes de l’arthrose.

L’arthrose peut être aggravée par l’obésité ou le surpoids

Si vous êtes obèse, sachez donc que l’obésité peut favoriser et aggraver l’arthrose des genoux.

Outre l’arthrose du genou, cette surcharge pondérale peut même être à l’origine de l’arthrose des doigts.

La meilleure manière de ne prendre aucun risque, consiste à connaitre son indice de masse corporelle et calculer son poids idéal théorique pour s’assurer de ne pas être susceptible de souffrir de la maladie.

La ménopause peut déclencher l’arthrose

Chez les femmes, il n’est pas rare que l’arthrose se manifeste juste après la ménopause.

Les spécialistes pensent que les hormones sexuelles en sont responsables, mais aucun des traitements à base d’hormones de substitution après la ménopause n’a donné de résultats satisfaisants.

L’hérédité, antécédent des maladies articulaires telles que l’arthrose.

Les facteurs héréditaires sont dans une très grande proportion, responsables de l’arthrose. Plusieurs recherches épidémiologiques ont mis en évidence l’existence d’un gène héréditaire qui favorise l’arthrose digitale (des doigts) ou la gonarthrose (des genoux).

La probabilité qu’une femme souffre d’arthrose digitale est plus élevée si l’un des membres féminins de sa famille (paternelle ou maternelle) en a déjà souffert.

Plusieurs études génétiques soutiennent ces constats en démontrant que certaines familles possèdent des singularités qui favorisent la détérioration du cartilage.

Les déformations squelettiques

Quelques malformations des membres ou des anomalies squelettiques peuvent être responsables de l’arthrose. C’est notamment le cas du déboîtement congénital de la hanche qui doit faire l’objet d’un examen immédiat à partir de la naissance.

En effet, l’arthrose a de grandes chances d’apparaitre si par exemple, l’axe de la jambe n’est pas droit. Les personnes qui ont une malformation connue sous le nom de ‘’genu varum’’ sont plus susceptibles de souffrir de ces rhumatismes.

Les conséquences de l’arthrose

Les conséquences de l’arthrose sont multiples et variées. Cette maladie articulaire possède de nombreuses répercussions qui peuvent compliquer le quotidien des personnes qui en souffrent.

Arthrose du coude

L’arthrose nuit à la qualité du sommeil

Plusieurs études ont démontré que dans 65% des cas, les douleurs articulaires sont responsables de la détérioration de la qualité du sommeil.

Les personnes qui souffrent de rhumatismes ont donc des difficultés à s’endormir. De plus, mal dormir peut être la cause de plusieurs autres maladies. C’est ce qu’affirme le professeur Francis Berenbaum, responsable du service de rhumatologie à l’hôpital Saint-Antoine (Paris).

L’arthrose peut affecter la vie sexuelle et familiale

L’arthrose, tout comme bon nombre de maladies rhumatismales, provoquent des changements dans la vie des personnes qui en souffrent.

Des études ont prouvé que 21% des malades font état des répercussions négatives sur leur vie sexuelle. Quand les articulations vont mal, difficile de se faire plaisir sous la couette comme vous pouvez vous en douter.

Plus largement, elle peut détruire les relations familiales : 24% des malades souffrant d’arthrose confient que les relations avec leurs proches se sont détériorées à cause de cette pathologie.

L’arthrose peut conduire à freiner ses activités récréationnelles, sportives, ou même professionnelles

C’est ce que révèle une enquête : 72% des personnes atteintes d’arthrose sont contraintes d’arrêter toute pratique d’activités sportives ou de loisirs. Les douleurs aux articulations ne permettent pas vraiment de profiter de ce genre de distractions.

Un cercle vicieux s’installe, puisque les malades développent un mode de vie sédentaire qui ne fait qu’accroitre les douleurs dans les articulations.

Mais cela vaut aussi pour les activités professionnelles. En effet, les douleurs répétées peuvent nécessiter des arrêts maladies récurrents au travail : 30% des personnes qui souffrent de cette maladie arrêtent ou réduisent de manière momentanée leur activité professionnelle.

Le professeur Berenbaum informe que les pathologies des os et des articulations constituent l’une des causes d’arrêt maladie chez les quarantenaires en France. En cela, l’arthrose peut être un véritable frein sur le plan professionnel.

Source : Medisite.fr

Les différents types d’arthrose

Il existe de nombreuses formes d’arthrose en fonction des endroits du corps humain où ils se manifestent. En voici quelques unes :

  • L’arthrose de la main

Cette forme est très courante, surtout quand il s’agit des doigts. Des études ont démontré que des facteurs génétiques pouvaient influencer le développement de la maladie.

Vous devez donc vous faire diagnostiquer au plus tôt si vous avez des antécédents dans votre famille.

Quand l’arthrose est localisée dans la main, elle peut s’attaquer à plusieurs régions spécifiques. Trois formes sont généralement identifiées :

  • L’arthrose du poignet

Elle se manifeste le plus souvent après une entorse ou une fracture durant l’adolescence, mais dont les effets ne se ressentent que des années plus tard.

  • L’arthrose du pouce ou rhizarthrose

Ce sont les femmes qui en sont le plus victimes. La pathologie se manifeste à la base du pouce et s’accompagne de grandes douleurs. Le sujet ne peut plus se servir convenablement de sa main et devient alors maladroit.

  • L’arthrose des autres doigts ou arthrose digitale

Elle ne manifeste souvent après la ménopause. La pathologie se manifeste au niveau des phalanges et ces dernières subissent des déformations.

Soigner l'arthrose de la main
  • L’arthrose de la hanche ou coxarthrose

Elle touche aussi bien les hommes que les femmes, et peut être sous forme primitive ou secondaire.

Le sujet ressent alors une douleur au niveau de l’aine ou à l’intérieur de la cuisse. Quelques fois le mal peut être ressenti dans la fesse.

  • L’arthrose du genou ou gonarthrose

Elle existe sous des formes primitives et secondaires. Cette forme de la maladie se déclenche sans aucune cause spécifique.

Les recherches ont démontré qu’elle se manifeste après 50 ans et surtout dans les situations de surpoids. Avis à ceux qui aiment abuser des joies de la table !

  • L’arthrose de la colonne vertébrale

C’est la forme la plus populaire. La maladie s’attaque aux extrémités de la colonne vertébrale à savoir : les vertèbres cervicales et lombaires.

Elle passe souvent inaperçue car ne se manifestant pas par des symptômes.

Le malade ressent le mal à travers une raideur au niveau du cou, quand la maladie est localisée au niveau des vertèbres cervicales. Cette partie est plus sensible et sujette à l’arthrose du fait de sa mobilité.

Quant à l’arthrose des vertèbres lombaires, le malade peut ressentir des douleurs quand il change de position dans le lit.

Source : Carenity

Comment soigner l’arthrose?

Bien que très gênante au quotidien, nous allons voir qu’il est possible de soigner cette maladie de différentes façons.

Que ça soit avec l’aide de traitements naturels aux vertus surprenantes, ou par le biais de médicaments efficaces contre l’arthrose, des solutions et traitements existent !

Les traitements naturels contre l’arthrose

Plusieurs moyens non pharmacologiques existent pour atténuer les symptômes de l’arthrose. Parmi ces moyens naturels que tout le monde peut utiliser, la phytothérapie est d’un grand recours.

Les plantes possèdent en effet de nombreuses propriétés anti-inflammatoires. En voici quelques unes qui peuvent être utiles :

  • L’harpagophytum

Mieux connu sous l’appellation de la « griffe du diable », cette plante permet aux articulations de se mouvoir plus facilement. Elle empêche aussi les facteurs de l’inflammation de se manifester et ne comporte aucun effet secondaire.

  • Le bouleau blanc

Toutes les parties de cet arbre peuvent être utiles pour réaliser des tisanes dont l’efficacité a été prouvée dans les cas d’arthrose.

Vous pouvez même vous servir du bouleau blanc pour lutter contre toutes les maladies chroniques qui s’attaquent aux articulations.

L’organisme élimine plus facilement l’urée et l’acide urique.

  • Le piment de Cayenne

Dans les cas d’arthrose du genou, il suffit de faire une pommade avec le piment de Cayenne et l’appliquer sur l’articulation douloureuse.

Cette épice possède de nombreuses vertus anti-inflammatoires très utiles dans les cas d’arthrose.

Le curcuma lutte en plus contre les radicaux libres et peut facilement être combiné à d’autres traitements.

  • Les feuilles de cassis

Elles comportent des polyphénols qui permettent de soulager de façon naturelle les inflammations de toutes sortes.

Le cassis est en plus un excellent anti-oxydant qui a l’avantage, de ne pas posséder d’effets secondaires.

Les feuilles de cassis peuvent servir à réaliser des tisanes contre l’arthrose.

  • La reine-des-prés (rien à voir avec la Reine des neiges !)

Parmi les solutions naturelles contre l’arthrose, cette plante possède de nombreux effets anti-inflammatoires et antalgiques utiles. Vous pouvez donc y avoir recours dans les cas de rhumatismes.

Les fleurs contiennent de fortes doses d’hétérosides et peuvent être consommées de multiples manières. En poudre, en tisane ou en extrait sec, chacun peut choisir selon ses préférences.

  • L’écorce de saule

C’est un puissant analgésique qui peut être consommé sous forme de décoction froide.

La décoction veut que l’on porte à ébullition l’eau et qu’elle soit maintenue à température pendant maximum 15 minutes, puis d’attendre que le mélange refroidisse pour le filtrer à l’aide d’une passoire. A ne pas confondre donc avec l’infusion (l’eau est bouillante mais non maintenue à ébullition) ou la macération (bain d’eau froide).

Ses effets sont plus puissants mais une certaine réserve doit être de mise lors de son utilisation.

Elle n’est pas très bien tolérée par l’estomac et son utilisation doit être limitée à 2 semaines au maximum.

La pharmacopée chinoise recommande aussi une grande diversité de plantes pour soulager le mal de dos et les autres douleurs articulaires.

Voici quelques unes des solutions naturelles à adopter comme traitement :

  • L’écorce de cannelle

Elle est très efficace dans les cas de maladies articulaires comme l’arthrose. Il suffit d’en réaliser tisane en mélangeant 3g d’écorce de cannelle dans un demi-litre d’eau.

  • Le gingembre

Les spécialistes de la pharmacopée le recommandent, surtout pour les douleurs lombaires ou articulaires qui deviennent plus persistantes avec le froid. Vous pouvez le consommer frais, sec, réduit en poudre.

  • Le poivre de Sichuan

Il dissémine le froid et empêche les articulations d’être soumises au vent humide. Les reins sont ainsi tonifiés et les douleurs au niveau des vertèbres lombaires sont réduites.

Ces petits fruits redonnent de la vigueur aux reins et sont efficaces dans les cas de lombalgies chroniques. Le fruit du lyciet peut être consommé lui aussi en tisane pour une dose journalière de 15-20g.

  • L’igname de Chine

Ce tubercule chinois possède un léger goût de pomme de terre et se cuisine d’ailleurs comme elles. Il renforce les reins, booste l’énergie et attenue les douleurs fréquentes du dos.

  • Les graines de fenouil

Les personnes qui souffrent d’arthrose et d’autres douleurs récurrentes peuvent les utiliser. Ces graines peuvent être grillées et écrasées. La poudre obtenue doit être prise à raison d’une cuillère à café avec une pincée de sel dans un verre d’eau tiède. Le traitement doit être pris le matin et le soir.

  • Le sésame noir

Si vous souhaitez renforcer vos reins et vous débarrasser des douleurs dans les articulations, prenez simplement 10g de graines de sésame noir réduites en poudre de manière quotidienne.

Source : Ooreka

En bonus, voici une vidéo qui explique comment soigner l’arthrose naturellement.

Les traitements médicamenteux contre l’arthrose

Les différentes évolutions ont permis la mise au point de certaines solutions médicamenteuses contre l’arthrose.

La prise de ces médicaments doit absolument se faire sous la supervision d’un médecin, surtout s’il s’agit de traitements longue durée

Seul un spécialiste de l’arthrose pourra adapter le traitement et donc les doses en fonction de l’état du malade.

Soigner l'arthrose avec un médicament

Voici les différents traitements médicamenteux qui existent.

Les antidouleurs

Le paracétamol vient en première place quant il s’agit de médicaments contre l’arthrose. Les spécialistes peuvent également prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en tenant compte de leurs différents effets secondaires.

Les patients peuvent en cas de longues prises d’AINS ou d’importantes doses être sujets à des saignements gastro-intestinaux. Quelques fois la probabilité peut être plus élevée d’être victime d’un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

C’est la raison pour laquelle les anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent être pris à faible dose et durant un temps très court.

Lorsque les douleurs deviennent trop importantes dans certains cas d’arthrose, les spécialistes peuvent alors prescrire des opiacés contenant de faibles doses de codéine ou encore du tramadol.

Les infiltrations

Ce sont des injections qui sont faites dans les articulations pour que la substance injectée soit directement en contact avec la jointure atteinte par l’arthrose.

Soigner l'arthrose du genou

Bien entendu la dose injectée est plus faible que les médicaments pris par voie orale afin de limiter les effets secondaires.

En général les infiltrations sont faites avec des corticoïdes, de l’acide hyaluronique (notamment pour le genou), etc.

Les traitements au long cours

Ils font partie de la catégorie des médicaments anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (AASAL).

Ces traitements sont d’une grande efficacité mais doivent être pris de manière régulière pendant un long moment.

De plus, ils peuvent être combinés à d’autres traitements sans effets secondaires d’une quelconque nature.

Bien qu’assez invalidante, de nombreuses solutions existent afin de soulager les symptômes de l’arthrose.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin en complément d’un traitement naturel, afin de soulager au mieux ce mal pourtant si répandu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *