Nez bouché : comment se déboucher le nez ? Nos astuces et remèdes de grand-mère !

Comment déboucher le nez?

Qui n’a jamais souffert de cette sensation particulièrement désagréable qu’est le nez bouché ? Cela peut être en plus particulièrement douloureux et gâcher vos jours et nuits.

SOS nez bouché que faire ? En quête de solutions pour soulager le nez qui coule efficacement et naturellement ?

Voici quelques astuces et remèdes de grand-mère bien utiles qui vous permettront de déboucher votre nez afin de pouvoir enfin respirer !

« Avoir le nez bouché », qu’est-ce que c’est ?

Avant de se pencher sur ce qu’est le nez bouché, il est important de rappeler que le nez est le conduit d’entrée et de sortie de l’air dans les poumons.

Mais il est aussi un organe véritablement complexe et décomposable en trois parties :

  1. le nez mobile, qui est la partie visible constituée des narines comme porte d’entrée et de sortie de l’air ;
  2. le nez fixe qui est constitué des fosses nasales ;
  3. et enfin le nez postérieur qui ouvre sur la gorge.

Pour plus d’infos sur l’anatomie du nez, rendez vous ici !

C’est à partir de cette structure que le nez filtre, réchauffe et humidifie l’air entrant dans les poumons.

Mais outre ces fonctions, le nez est le siège de l’organe olfactif et représente une première barrière immunologique contre les microbes.

Le nez bouché, ce mal qui donne bien des insomnies …

Congestion nasale, obstruction nasale, irritation, syndrome du nez vide … appelez cela comme vous le voulez !

Le nez bouché peut concerner l’un ou les deux cotés de votre nez. Sa caractéristique principale est qu’il cause une inflammation au niveau des muqueuses nasales.

Ainsi les conduits d’évacuations de l’air se resserrent et le mucus (sécrétion qui s’écoule du nez pour diverses raisons, dont les allergies) n’arrive plus à s’écouler normalement.

Avoir le nez bouché n’est jamais anodin, et peut provenir de différents facteurs.

Qu’est ce qui peut causer une obstruction nasale ?

Les causes sont variées, mais nous pouvons les classer en trois catégories.

Les causes architecturales (rien à voir avec le bâtiment!)

Dans ce cas précis, une anomalie du squelette osseux peut en être la raison. En d’autres termes, elle peut être causée par la déviation naturelle de la cloison nasale, ou survenue suite à un traumatisme.

Les causes tumorales

Bien que rares et sujettes à des examens approfondis, elles impliquent une obstruction unilatérale suivie de saignements légers et de douleurs.

Les causes liées aux muqueuses

Ce sont les causes les plus fréquentes qu’on observe chez les patients souffrant de congestion nasale.

D’une part, elles peuvent être dues à une rhinopharyngite, plus communément appelée rhume banal et qui sévit surtout chez les enfants.

La rhinopharyngite provoque une inflammation de la cavité nasale et du pharynx (lieu où se croisent les voies aériennes et les voies digestives).

D’autre part, elles peuvent également faire suite à une sinusite. Dans ce cas, l’obstruction est due à un défaut d’écoulement dans les sinus, qui est la cavité remplie d’air où l’orifice d’entrée et de sortie de l’air ne font qu’un.

Elles peuvent enfin être (souvent) liées à des allergies. C’est le cas du rhume des foins ou encore des allergies aux pollens, à la poussière ou aux acariens.

Les problèmes de muqueuses, qu’ils soient dus à une rhinopharyngite, sinusite ou à des allergènes, est la cause la plus commune du nez bouché.

Les symptômes liés au Covid-19 : comment faire la différence avec le rhume des foins ?

Si vous avez le nez bouché alors que la saison des pollens débute, et que vous vous savez sujet au rhume des foins, comment faire la différence avec les symptômes du Covid-19 ?

En effet, l’apparition du coronavirus et la période confinement coincident avec la saison des allergies au pollen. Or, si 1 français sur 10 au moins est sujet au rhume des foins, il est assez logique et compréhensif que ceux ci s’inquiètent et suivent attentivement les symptômes qui apparaissent en cette période.

En particulier, trois symptômes peuvent porter à confusion : toux, sifflement, et nez bouché ou nez qui coule.

Toutefois, il n’est pas si compliqué de faire la différence, et ainsi lever tout doute: le coronavirus a en effet ces symptômes en commun, mais il se caractérise par une fièvre, avec une toux plutôt sèche et surtout, une fatigue profonde et extrême ressentie.

Enfin des maux de têtes et des courbatures accompagnent aussi le coronavirus.

Attention pour les symptômes du coronavirus les plus extrêmes, on ressentira également une gêne respiratoire qui peut évoluer en difficulté respiratoire. Dans tous les cas, il conviendra d’appeler un médecin pour dissiper tout doute.

A la différence des allergies, qui apportent leur lot de symptômes propres, et qui ne sont pas communs avec le Covid-19 : nez plutôt bouché, démangeaisons au niveau du nez et de la gorge, et même des yeux parfois, éternuement et même parfois conjonctivite. Ces symptômes n’appartiennent que aux allergies.

En cas de doute, continuez de consulter votre médecin, via notamment les plateformes en ligne en première intention. Celui-ci vous orientera selon les symptômes que vous lui décrivez.

Quelles sont les conséquences du nez bouché ?

Plusieurs conséquences peuvent découler des problèmes de congestion du nez.

L’otite par exemple. Une otite est une inflammation de l’oreille. Dans le cas du nez bouché, elle serait une conséquence des sécrétions accumulées dans les voies supérieures.

Aussi, une obstruction nasale peut dégénérer en problème respiratoire, obligeant celui qui en souffre à faire usage de la respiration orale. Cela occasionne par ailleurs des risques de ronflement et d’apnée, qui influencent négativement la qualité du sommeil.

Chez certains patients, on constate également des migraines et des troubles de la concentration.

Comment se déboucher le nez et soigner les symptômes du nez bouché ?

À l’instar des causes du mal qui sont multiples, les solutions pour soulager un nez bouché sont, elles aussi, très nombreuses. Elles vont des plus simples aux plus complexes.

Ainsi, pour les obstructions d’origines architecturales, l’unique recours est la chirurgie qui se révèle très efficace.

Pour les obstructions d’origines tumorales, la chirurgie est là encore nécessaire et parfois, elle peut être complétée dans le cas des tumeurs malignes par une radiothérapie.

Quant aux obstructions liées aux muqueuses, le traitement varie en fonction des affections. Dans bien des cas, on utilise les antibiotiques ou de la cortisone.

Pour savoir comment déboucher son nez, il faut donc avant tout en identifier la cause.

Mais il existe des traitements bien plus efficaces, moins chers, très pratiques … et naturels !

Voici 20 remèdes de grand-mère très efficaces contre les nez bouchés

Et que nous vous conseillons de tester au plus vite !

La vapeur

Cette recette a l’air bien banale, mais elle est très efficace contre les congestions nasales.

Comment déboucher le nez avec de la vapeur ?

Faites bouillir de l’eau que vous verserez dans un bol avant d’y ajouter 1 cuillère à soupe de graines de carambole et quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, puis inhalez la vapeur produite.

Reprenez cet exercice environ 2 fois par jour. Vous nous en direz certainement des nouvelles !

L’ail

Vous avez bien lu ! Même si son usage pour soulager les congestions nasales peut s’avérer désagréable à cause de son odeur et goût prononcés, c’est un remède également très efficace.

Il est par exemple conseillé de manger des gousses d’ail en cas de nez bouché.

Mais si cela vous paraît difficilement supportable, vous pouvez alors faire une soupe à l’ail (2 à 3 gousses suffisent).

Ajoutez-y une tasse d’eau que vous aurez au préalable bouillie et dégustez.

Attention à ne pas en abuser pour garder bonne haleine !

Le vinaigre de cidre

Ce remède s’accompagne de miel. Il se réalise en mélangeant 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre et une cuillère à soupe de miel dans un bol d’eau chaude. Buvez le tout. Les résultats ne devraient pas se faire attendre.

Par ailleurs, le vinaigre de cidre possède de nombreux autres bienfaits !

Le basilic

De son nom scientifique Ocimum basilicum, cette plante utilisée comme condiment mais aussi comme arôme est très efficace contre les obstructions nasales.

Mâchez-en juste 3 à 4 feuilles le matin en vous levant et avant d’aller dormir, ou mieux, faites-en une tisane.

Le résultat est sans appel.

Le gingembre

Encore connu sous le nom scientifique de Zingiber officinale, le gingembre vous permet de soigner votre nez bouché. Alors faites votre thé au gingembre puis ajoutez-y du miel et du citron.

En plus d’être bon, c’est très efficace !

Le miel

Une des composantes de la boisson des dieux ! Ce n’est pas pour rien qu’on l’utilise pour soulager de nombreux maux, dont le nez bouché. Pour cela, mélangez 2 cuillerées de miel naturel dans un verre d’eau tiède. Faites l’exercice tous les jours jusqu’à obtenir satisfaction.

L’huile essentielle d’eucalyptus

L’huile essentielle extraite de l’eucalyptus est l’un des meilleurs remèdes contre les congestions nasales. Le seul fait de la respirer pure directement dans le flacon apporte un soulagement.

Comment l’utiliser ? Ajoutez quelques gouttes dans un bol d’eau chaude et faites un bain de vapeur. Vous pouvez aussi simplement en verser quelques gouttes sur un mouchoir propre et inhaler son parfum aux propriétés décongestionnantes.

Le citron

Tout comme le miel, c’est un précieux allié pour tous les soucis et bobos du quotidien. Le citron guérit en effet plusieurs maux.

Pour calmer votre obstruction nasale : prenez 2 cuillerées à soupe de jus de citron et 1/4 de cuillère à café de poivre noir écrasé, ainsi qu’un peu de sel.

Inspirez le mélange et vous ne tarderez pas à être soulagé.

Le jus de tomate

Ce fruit dont la plante est de la famille des solanacées, ajouté à d’autres ingrédients, calme également le nez bouché.

Pour en tirer profit, ajoutez au jus de tomate chaud une cuillère à soupe d’ail haché, une cuillère à soupe de sauce piquante, une pincée de sel de céleri et une cuillère à soupe de jus de citron.

Consommez ce mélange deux fois par jour. En plus d’être bon, c’est efficace !

L’huile de moutarde

Si vous avez de l’huile de moutarde dans vos placards, mettez-en 2 à 3 gouttes dans vos narines. Elles seront débouchées en un rien de temps.

Les épices

Pour traiter une congestion nasale, vous pouvez passer par votre cuisine. Il suffit juste d’augmenter dans vos repas la dose d’épice, à savoir les piments rouges, les oignons, le gingembre ou l’ail.

Les tisanes

Des herbes comme la camomille, le thym, la menthe poivrée ou les feuilles de romarin sont connues comme étant très efficaces pour les décongestions.

Faites infuser ces plantes en tisanes et prenez-les de façon régulières.

Les compresses chaudes

Aussi efficaces dans le traitement de la sinusite, les compresses chaudes se placent sur le nez en dépassant sur les sinus mais en laissant les narines libres, la vapeur aidant à décongestionner les muqueuses.

Faites simplement attention à la température de votre compresse afin de ne pas vous brûler.

Les bouillons

Voilà de quoi réjouir les gourmets : le bouillon de poulet aurait la faculté de calmer les congestions nasales. N’hésitez donc surtout pas à en consommer !

La douche chaude

Cette solution a déjà fait ses preuves de nombreuses fois, pas vrai ?

Prenez une douche chaude et attendez qu’il y ait une accumulation conséquente de vapeur dans la pièce, que vous inhalerez ensuite. N’oubliez pas de laisser le mucus couler et de vous moucher pour dégager votre nez.

Le vinaigre

Ce remède guérit instantanément, faites bouillir du vinaigre, puis inhalez la vapeur. Et oui, toute sorte de vinaigre sont donc efficace, et pas seulement le vinaigre de cidre présenté plus haut.

Pour résumer : vinaigre = efficacité garantie !

Le poivre

Mélangez-en une cuillère à café plus une cuillère à soupe de miel dans une tasse. Versez de l’eau chaude dessus et laissez exhaler une dizaine de minutes avant de remuer et de boire.

Boire beaucoup

Boire beaucoup d’eau et de jus de fruit aide à décongestionner le nez et procure un certain soulagement. Cela favorise aussi l’élimination des microbes lorsque le nez bouché résulte d’un rhume.

Quelques gouttes d’huile d’origan dans du jus de fruit augmenteraient l’efficacité du traitement.

Attention cependant, l’huile essentielle d’origan est très puissante tout comme son goût, et une trop forte dose pourrait vous brûler le palais, n’en mettez donc qu’une ou deux gouttes.

L’oignon

C’est un fait, l’oignon permet de déboucher le nez tout comme il nous fait pleurer. Pour qu’il soit efficace, il faut le peler, couper et le sentir pendant 4 à 5 minutes.

Le sel

Le sel est antibactérien, ainsi, munissez-vous d’une poire à lavement effilée et mettez-y dedans de l’eau tiède salée puis pressez le tout délicatement dans l’une de vos narines en penchant la tête sur le côté pour que le liquide ressorte par l’autre narine.

Vous nettoierez ainsi parfaitement votre nez, tout en le débouchant.

Et si votre nez est encore bouché, voici une vidéo qui vous montrera comment s’y prendre : 

En conclusion : il est nécessaire d’agir contre le nez bouché !

Les problèmes de nez bouché sont en somme des problèmes de santé qu’on peut qualifier de mineurs mais franchement gênants pour celui qui en souffre au quotidien.

Ne les laissez pas gâcher votre vie ! Ces remèdes de grand-mère sont connus pour faire des miracles et ils pourraient bien être la solution tant espérée à vos problèmes nasaux.

Cependant, en cas d’échec de ces méthodes, le mieux est d’aller consulter un spécialiste, notamment un ORL afin d’effectuer des examens complémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *