Comment réagir en cas de harcèlement sexuel au travail ?

Réagir face au harcèlement sexuel au travail

Dans notre article précédent sur le harcèlement sexuel, nous avons voulu expliciter cette notion, dont le champ peut-être très large, et en définir le cadre au niveau légal.

Je souhaitais maintenant revenir sur le sujet en m’intéressant plus spécifiquement au harcèlement sexuel au travail, puisqu’il s’agit du cadre où il a le plus lieu.

En France, une femme sur cinq aurait été harcelée sexuellement au cours de sa carrière professionnelle selon un rapport du Défenseur des droits. Seulement 5% de ces cas auraient été reportés à la justice.

Règle N°1 : en parler ! 

parler du harcèlement sexuel

Mais les paroles des femmes victimes de harcèlement sexuel semblent se libérer avec les mouvements #metoo et son équivalent français #balancetonporc, qui ont émergé après le scandale Harvey Weinstein,  et c’est dans ce contexte qu’il me parait important de parler du sujet.

Le harcèlement sexuel, qu’il ait lieu au travail ou dans un autre contexte, est en effet interdit par la loi et les personnes concernées peuvent faire valoir leur droit.

Dans l’article précédent, j’insistais sur le fait qu’il est important de ne pas rester passible par peur des conséquences ou de ne pas être écoutée, il faut au contraire réagir pour ne pas se laisser submergée par les conséquences psychologiques qu’engendre la pression du harcèlement, et ne pas laisser sa santé se détériorer.

En effet, les personnes victimes de harcèlement sexuelle au travail peuvent avoir tendance à se renfermer sur elles-mêmes, de tomber dans une dépression qui affecte aussi bien l’état de santé psychologique, physique, que la qualité de leur travail.

Il est important d’en parler, rassembler les éléments de preuve et de porter plainte si les comportements ne s’arrêtent pas, car la loi prévoit plusieurs dispositions et sanctions pour l’auteur de harcèlement sexuel.

Je voulais alors exposer quelques cas de figures, des exemples de situations et des réactions que vous pouvez utiliser pour arrêter le problème dès l’origine, de le prévenir avant qu’il ne s’agisse véritablement de harcèlement sexuel.

Le harcèlement sexuel au travail : qu’est-ce que c’est exactement ?

le harcèlement sexuel au travail

Le harcèlement sexuel dans le cadre du travail peut avoir de plusieurs formes

  • check
    des regards
  • check
    des gestes déplacés
  • check
    des propos obscènes
  • check
    un environnement de travail tolérant des blagues à connotation sexuelle
  • check
    des attitudes ou gestes provocants de la part d’un collègue ou d’un supérieur hiérarchique.

Lorsqu’un collègue ou supérieur vous envoie des messages à caractère sexuel ou pornographique sans votre consentement, qu’il vous fait du chantage sexuel vous réclamant par exemple une relation sexuelle en échange d’une promotion ou de la hausse du salaire, ou vous menace de licenciement, il s’agit également de harcèlement sexuel.

Ces événements sont en général répétés mais il peut s’agir d’un seul acte qui a des conséquences néfastes sur votre environnement professionnel ou votre emploi (comme un renvoi, une ambiance de travail invivable...).

Sachez que la loi – aussi bien dans le cadre du code pénal que celui du code du travail – protège les salariées contre ce genre d’actes et défend le droit à un environnement de travail agréable, sans harcèlement sexuel, notamment par l’obligation faite à l’employeur de prévenir le harcèlement sexuel et de prendre des mesures pour y mettre en fin le cas échéant.

Or, malgré ces dispositions, des situations de harcèlement sexuel peuvent tout de même avoir lieu, car il est souvent difficile d’appréhender le problème. La victime elle-même ignore parfois qu’elle en est victime car il peut exister une certaine ambiguïté dans les situations.

Par exemple, une personne peut être victime de harcèlement sans être visée directement par des propos ou gestes connotées, mais en vivant gênée par un environnement professionnel saturé d’éléments relevant de harcèlement sexuel.

Comment réagir face à l'harcèlement?

comment réagir face au harcèlement sexuel

Il est important de se rendre compte de la situation de gêne ou mal être et d’y faire face, et le considérer comme un signe à prendre au sérieux pour identifier le harcèlement sexuel.

Les psychologues et les spécialistes affirment que lorsqu’une victime se tait en se disant que cela va passer, c’est le contraire qui se passe et le harcèlement s’aggrave.

Exprimer clairement son désaccord :

Il faut d’abord exprimer de manière ferme que vous n’êtes pas d’accord avec le comportement en question, que vous voulez qu’il cesse. S’il s’agit de message inapproprié, vous pouvez y répondre fermement en insistant sur votre non consentement.

S’il s’agit de propos ou de gestes déplacés, vous pouvez regarder dans les yeux l’auteur de l’acte et lui dire de ne plus jamais recommencer avec ce genre d’attitude. 

Prendre contact formellement avec l’auteur de harcèlement pour lui demander de cesser :

faire face au harceleur

Vous pouvez également adresser une lettre recommandée ou un mail (avec accusé de réception) à l’auteur du harcèlement sexuel en en gardant une copie, pour exiger la fin de ces comportements intolérables.

Ne pas abandonner en se disant que cela cessera un jour :

Si la personne continue à exercer une telle pression sur vous, il ne faut pas baisser les bras mais rester ferme et sûre de soi.

En parler et chercher du soutien :

Vous pouvez en parler autour de vous, à votre famille, à un de vos amis, à un collègue de confiance, ou aller consulter le médecin du travail ou le syndicat d’entreprise. Vous pouvez vous appuyer sur une personne qui pourrait avoir été témoin de ces situations.

Vous pouvez également faire appel à l’association européenne contre les violences faites aux femmes au Travail que je mentionnais dans l’article précédent, ou vous tourner vers le Défenseur des droits.

Se tourner vers son employeur, ou vers un responsable des ressources humaines :

Si le harceleur continue malgré vos rappels à l’ordre, ou s’il vous menace, vous devriez premièrement en parler à votre employeur ou la personne en charge des ressources humaines, pour qu’il prenne les mesures nécessaires. Beaucoup d’entreprises disposent d’une politique pour faire face à ce genre de situation.

Et sachez que si votre employeur ignore vos plaintes et ne prend pas les mesures nécessaires à arrêter ce harcèlement, un autre recours possible est de l’attaquer en justice. 

L’employeur est en effet responsable de la santé et la sécurité de ses salariés et garant du bon environnement de travail. Vous devrez alors vous tournez vers le conseil des prud’hommes ou le tribunal administratif.

Le recours à la justice 

Si vous souhaitez avoir recours à la justice pour attaquer directement l’auteur de harcèlement sexuel, vous pouvez déposer votre plainte au poste de police, à la gendarmerie ou en envoyant une lettre au procureur de la République.

Rassembler les preuves pour armer votre défense :

Dans l’article précédent, nous rappelions l’importance de rassembler les preuves qui constituent le harcèlement sexuel. Cela commence par garder les messages (sms ou courrier électroniques), prendre des notes sur les faits, en indiquant date, heure et lieu précis et en citant les propos,  vous pouvez aller jusqu’à enregistrer de manière discrète des conversations inappropriées.

Tout ceci peut constituer une défense solide auprès des juges.

Comment agir si l’on est témoin de harcèlement sexuel au travail ?

être témoin d'un harcèlement sexuel

Et si vous êtes témoin de comportements relevant de harcèlement sexuel ou qu’un collègue se confie à vous, vous pourriez éventuellement vous sentir mal vous-même et ne pas savoir comment agir, peut-être par peur de perdre votre poste.

Vous devriez au contraire agir et faire comprendre à l’auteur de l’acte que son comportement est inadéquat et qu’il nuit à l’environnement professionnel général et/ou à la santé mentale de la victime.

Vous pouvez vous aussi rassemblez les preuves et prendre des notes de votre côté pour ainsi appuyer la démarche de votre collègue. Vous pouvez également rédiger un témoignage personnel pour compléter sa défense auprès de l’employeur ou de la justice.

À propos de Experts VieHealthy

Nous pensons que pour qu'un sujet puisse être expliqué clairement, il doit être parfaitement maitrisé dans un premier temps. C'est pour cette raison que nos équipes sont composées de différents experts qui cherchent à répondre à vos questions, dans leur thématique de prédilection!

Laissez un commentaire: