Cervicales bloquées? Apprenez à relâcher la tension et soulager votre cou !

Que faire contre les cervicales bloquées?

Notre cou est une partie essentielle de notre corps qui se fait surtout sentir lorsqu’il y a un souci. Nous sommes en effet très nombreux à souffrir de temps en temps de douleurs plus ou moins fortes au niveau des cervicales.

Cette zone est propice aux tensions, tiraillements ou encore aux torticolis. Les causes peuvent être multiples et il est très important de savoir prendre soin de son cou pour le protéger. Pour cela, il faut connaître les gestes, les remèdes naturels mais également comprendre le fonctionnement et le rôle de nos cervicales.

Les cervicales, qu’est-ce que c’est ?

Définition des cervicales

Notre colonne vertébrale est composée de nombreuses vertèbres qui nous permettent de pouvoir nous incliner, de nous baisser, de réaliser des extensions, etc.

Elles sont entourées de muscles, de nerfs, de ligaments, d’artères et de veines et elles forment ainsi la colonne vertébrale qui est divisée en plusieurs zones :

  • Le rachis cervical avec 7 vertèbres
  • Le rachis thoracique avec 12 vertèbres
  • Le rachis lombaire avec 5 vertèbres
  • Le rachis sacré avec 5 vertèbres
  • Le coccyx avec 4 vertèbres, soudées entre elles

Ce sont ces 33 vertèbres qui permettent à notre tronc d’être mobile. Elles nous offrent un maintien, nous permettent en partie de nous déplacer et distribuent notre poids jusqu’à la hanche. Mais intéressons nous de plus près à notre cou et donc au rachis cervical.

Situées sous le crâne, les vertèbres cervicales permettent de supporter le poids de notre crâne, tout en faisant la jonction avec le reste de notre corps. Nous avons tous sept vertèbres cervicales, dont les deux premières, atypiques, ont une morphologie spécifique :

  • C1 ou Atlas : première vertèbre du rachis, elle soutient notre crâne, lui permet de monter ou de descendre la tête et s’articule avec l’Axis
  • C2 ou Axis : elle agit comme un axe permettant de tourner à gauche ou à droite
  • C3, C4, C5, C6 : de la C3 à la C6, toutes les vertèbres sont pratiquement identiques
  • C7 : vertèbre proéminente que l’on peut sentir dans le bas de notre cou. Elle sert de transition avec le rachis thoracique.

Les vertèbres cervicales sont délicates et assez petites en comparaison aux autres vertèbres. Leur rôle est très important et elles sont sollicitées dans la plupart de nos mouvements.

Une tension, un mouvement brusque ou même le stress peuvent causer des douleurs plus ou moins aigües et handicapantes.

Pourquoi a-t-on mal aux cervicales ?

les douleurs aux cervicales

Les douleurs cervicales, ou cervicalgies, peuvent affecter n’importe lesquels des éléments de notre cou : muscles, vertèbres, disques intervertébraux ou encore nerfs. Lorsque l’on a mal dans cette zone, on a rapidement des difficultés à bouger la tête, surtout de gauche à droite.

On a l’impression d’avoir le cou rigide et d’être bloqué. C’est une sensation particulièrement désagréable car on perd à la fois notre mobilité et une partie de notre champ de vision puisque nous ne pouvons pas facilement regarder rapidement de tous les côtés.

On peut avoir mal au cou pour des raisons très différentes. Cela peut être par exemple dû à un nerf coincé dans un disque s’étant déplacé ou comprimé par des spasmes musculaires dans la zone. Dans ce cas, on va en plus ressentir des engourdissements, des picotements ou même une certaine faiblesse dans le bras pouvant aller jusqu’à la main ou à d’autres parties du corps.

Les tension et distensions musculaires sont deux des causes principales des cervicales bloquées, tout comme une mauvaise posture lors des activités quotidiennes. Lorsque l’on travaille, que l’on regarde la télévision, que l’on fait du sport ou même que l’on dort, nous pouvons adopter une position qui nous fait trop tourner la tête ou altère l’axe  et peut produire une contracture musculaire cervicale, une élongation ou encore une déchirure.

Trop répéter ces mauvaises postures peut affecter la musculature, la coordination ou encore le correct positionnement des vertèbres.

Un traumatisme peut également causer des problèmes cervicaux pouvant être très graves. On pense bien évidemment aux accidents de la route, de sport mais aussi aux chutes, qui peuvent faire craindre une lésion des vaisseaux sanguins, des fractures des vertèbres ou encore une paralysie.

Les cervicalgies peuvent également avoir d’autres causes telles que :

  • Hernies discales
  • Arthrite localisée sur les vertèbres cervicales
  • Artrose cervicale ou cervicarthrose
  • Pathologies médicales comme la fibromalgie
  • Fractures de la colonne liées à l’ostéoporose
  • Infections de la colonne vertébrale
  • Sténose du canal vertébral ou canal lombaire étroit

Outre les pathologies ou les traumatismes, la cervicalgie peut être le résultat d’une tension musculaire, localisée sur une autre partie du corps et irradiant ou ayant un impact au niveau de notre cou.

Parallèlement, un état de stress physique et émotionnel, une forte anxiété, une dépression ou une importante tension émotionnelle sont également des déclencheurs directs de tensions musculaires et générer un bloquage ou une sensation de bloquage des cervicales.

Douleurs aux cervicales - maux de têtes : Quels liens ?

les maux de tête liés aux douleurs cervicales

Notre cou est composé de très nombreux éléments proprioceptifs ou récepteurs nerveux. Or, les douleurs cervicales peuvent empêcher une correcte mobilité de la nuque et affecter la transmission du message nerveux dans la partie supérieure de la colonne.

Cela signifie qu’un blocage du cou peut avoir des effets très désagréables sur notre état de santé général. Maux de tête, migraines, nausées, vertiges mais également fatigue, problèmes d’équilibre ou encore anxiété peuvent subvenir des suites de tensions cervicales.

Pour les personnes qui souffrent de fréquents maux de tête, cela peut être très intéressant de comprendre en quoi ces douleurs peuvent être liées à ce qui se joue autour de notre cou.

En effet, les céphalées d’origine cervicale, appelées céphalées cervicogéniques, peuvent se manifester par différents types de symptômes dont :

  • check
    Douleur unilatérale et sourde
  • check
    Raideur et perte de mobilité au niveau du cou
  • check
    Douleur continue d’intensité variable ou épisodes de douleurs apparaissant dans une position spécifique
  • check
    Douleur partant du cou pour monter au front, aux tempes et aux yeux
  • check
    Nausées, vomissements
  • check
    Étourdissements

Ce type de maux de tête est souvent présent dès le réveil et varie au fil de la journée. Il peut être causé par un traumatisme cervical, de l’arthrite mais également du stress, de la fatigue tant musculaire qu’oculaire.

Les contractions des muscles du cou, favorisées par l’anxiété, peuvent en effet déclencher des céphalées et des migraines cervicogéniques. Elles peuvent être compliquées à diagnostiquer.

Afin de les soulager, il est nécessaire de réduire la tension liée au stress et/ou à de mauvaises postures et donc d’agir directement sur le cou. Un physiothérapeute pourra vous proposer un traitement, tant médicamenteux qu’en pratiquant des manoeuvres spécifiques.

Des exercices de renforcement, de correction de posture, d’étirement et de massage peuvent en effet contribuer à calmer les douleurs. Cependant, vous pouvez par vous même effectuer certains exercices qui vous permettront de vous sentir mieux et de prévenir l’apparition de ces maux.

Quelques conseils & idées d'exercices pour soulager le mal / les tensions dans le cou/cervical

la bonne posture pour les cervicales

En corrigeant sa posture, on peut soulager facilement et rapidement d’éventuelles douleurs et gagner en mobilité. Connaître les exercices adéquats à pratiquer quotidiennement est important car les problèmes cervicaux chroniques peuvent conduire à des hernies discales et à des lésions plus compliquées à traiter par la suite. Sachez également que plus on est fatigué, plus on risque de souffrir d’avoir mal au niveau du cou.

La qualité de notre sommeil est importante, tout comme le fait de faire des pauses au cours de la journée. Toutes les 45 minutes par exemple, prenez quelques minutes pour relâcher la pression, bouger vos articulations et effectuer une série de petits mouvements destinés pour un cou détendu et des cervicales au meilleur de leur forme.

Une bonne posture

Afin de soulager les tensions que l’on peut ressentir au niveau des cervicales, il est important d’apprendre à bien positionner son cou. Lorsque l’on est assis, que ce soit pour manger, regarder la télé, au bureau ou même lors d’un repas, on a souvent tendance à ne pas se tenir droit.

C’est pourtant de cette façon, en se grandissant, sans avancer trop la tête en avant, que l’on adopte la meilleure posture et que l’on évite de créer des tensions dans son corps.

Assis sur une chaise, grandissez-vous et rentrez un petit peu votre menton vers votre cou pour créer un axe bien droit au niveau de votre nuque pendant que vous regardez droit devant vous.

À partir de là, vous pouvez régler votre ordinateur ou votre siège à la bonne hauteur afin d’éviter de trop vous pencher.

Des épaules détendues

Le cou est en lien direct avec nos épaules et les muscles trapèzes inférieures dont il faut prendre bien soin. Pour cela, relâchez progressivement vos épaules jusqu’à trouver une position agréable. 

Le stress et la tension nous font généralement contracter les muscles situés de chaque côté de la nuque et dans le haut du dos.

Cette contraction tire sur le cou et créé une zone douloureuse. Pour vous relaxer, inspirer et expirer calmement en faisant des petits cercles très lentement avec vos épaules pendant 1 minute. Vous pouvez les réaliser vers l’avant ou vers l’arrière ou alterner au bout de 30 secondes.

Rotations, flexions et extensions du cou

Vous pouvez aussi réaliser des mouvements du cou. Attention à toujours être très doux avec votre corps et à ne pas chercher à aller trop loin. Penchez lentement la tête de bas en haut, sans forcer et toujours en respirant calmement pour une plus grande détente.

Après 45 secondes-1 minute, commencez à effectuer des rotations : tournez la tête de gauche à droite, calmement pendant 1 minute. Si vous ressentez une gêne ou une douleur, ne forcez pas et allez moins loin.

Étirement de la colonne vertébrale et des muscles trapèzes supérieurs

Étirez doucement vos bras et votre colonne vertébrale en essayant d’aller attraper très haut au dessus de vous. Une main après l’autre, comme si vous escaladiez une échelle au dessus de vous. Visualisez vos épaules se relâcher et la tension cervicale diminuer.

Étirez ensuite votre muscle trapèze supérieur. Baissez votre épaule gauche et amenez votre tête sur le côté droit puis en avant. La zone va s’étirer doucement.

Maintenez l’étirement durant une dizaine de secondes, relâchez lentement puis recommencez deux fois. Passez ensuite à l’épaule droite pour réaliser également trois étirements d’une dizaine de secondes.

Ces mouvements réalisés sans forcer vont apaiser vos épaules et vos cervicales. Ils vont permettre à votre cou de se détendre en douceur et vous donner une sensation de bien-être. 

N’hésitez pas à pratiquer ces mini-exercices le matin, au cours de la journée mais également le soir après votre journée de travail.

Remèdes naturels pouvant soulager ces tensions

Si vous souffrez de douleurs cervicales sans lésion ou complication, plusieurs remèdes naturels s’offrent à vous pour vous soulager.

Chaud/froid

chaud et froid pour les cervicale

Appliquez de la chaleur ou du froid. On recommande généralement d’appliquer du froid ou de la glace pendant 48h puis du chaud pour soulager les tensions musculaires.

Pour le froid, rien de tel qu’une poche de glace placée sur votre nuque pendant 15 minutes. 

Quant au chaud, vous pouvez opter pour un coussin chauffant ou une douche tiède-chaude en positionnant le jet sur la zone endolorie.

Bain aux sels d’Epsom

Si vous disposez d’une baignoire, n’hésitez pas à vous faire couler un bon bain chaud et à y ajouter 25cl de sels d’Epsom avant d’y plonger pour un moment détente d’une vingtaine de minutes.

Ces sels vont agir comme un véritable relaxant musculaire, soulager les tensions nerveuses et atténuer la douleur.

Huiles essentielles, baume du tigre et arnica

Massez délicatement votre cou (ou faites-vous massez) avec une huile relaxante à l’arnica, du baume du tigre ou des huiles essentielles comme la lavande vraie, le pin ou le romarin camphrée.

Ces dernières sont anti-inflammatoires, décongestionnantes et vont décontracter la zone. Cela permettra à vos muscles de se détendre et apaisera la sensation de raideur.

L’huile de ricin

l'huile de ricin pour les cervicales

L’huile de ricin est également réputée pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques. Elle est particulièrement efficace pour soulager les douleurs articulaires et musculaires. N’hésitez donc pas à l’utiliser en massage sur votre nuque ou même en cataplasme.

Pour cela, faites tremper un tissu dans de l’huile de ricin tiédie et appliquez-le sur votre cou. Recouvrez le tout d’un film plastique et allongez-vous sur une bouillotte ou une couverture chauffante pour maintenir la chaleur pendant une heure.

L’argile verte

L’argile verte est souvent utilisée en cataplasme pour décontracter les muscles et soulager les tensions, notamment au niveau de la nuque.

Pour réaliser votre cataplasme, il vous suffit de réaliser une pâte avec de l’argile et de l’eau. Déposez cette boue sur un linge propre que vous appliquerez sur la zone à traiter.

Recouvrez l’ensemble d’un film plastique ou d’un bandage et laissez poser pendant une heure minimum.

Le curcuma

Le curcuma est connu pour soulager les articulations. Il s’agit d’un anti-inflammatoire et d’un anti-douleur très puissant, notamment utilisé en médecine ayurvédique.

Pour bénéficier de ses propriétés, vous pouvez consommer deux fois par jour du lait d’or ou faire chauffer pendant 5 minutes une cuillère à café de curcuma dans du lait (ou boisson végétale) avec une pincée de poivre noir. Vous pouvez y ajouter un peu de miel si vous souhaitez plus de douceur.

Le gingembre

Tout comme le curcuma, le gingembre est anti-inflammatoire. Il réduit également la douleur et améliore la circulation sanguine. Vous pouvez le consommer en infusion mais également en cataplasme avec du gingembre râpé.

Comment prévenir les douleurs cervicales ? Quelques recommandations

Outre les traitements médicamenteux, la prise d’ibuprophène ou de paracétamol, plusieurs techniques de relaxation donnent d’excellents résultats pour prévenir le stress et réduire les tensions localisées sur les muscles du cou.

prévenir les douleurs aux cervicales

La tension émotionnelle se traduit souvent par des douleurs et une personne sujette à l’anxiété aura plus de mal à récupérer. La méditation, les exercices de respiration et même le yoga peuvent aider à mieux gérer les difficultés et à gagner en énergie et en qualité de vie.

Pour vous aider à soulager les tensions musculaires et cervicales, pensez toujours à adopter une bonne posture, tant du corps que de la tête. Durant votre sommeil, votre position est également importante.

Vérifiez votre matelas et votre coussin qui doivent vous offrir un bon maintien et vous permettre de dormir avec le cou bien droit. N’hésitez pas à les changer afin d’avoir que votre corps puisse vraiment se reposer et récupérer pendant la nuit.

En position assise, veillez à choisir une chaise ou un fauteuil confortable avec un dossier haut permettant de reposer la tête. En voiture, utilisez l’appui-tête. Notre tête et notre colonne doivent être bien alignées. 

Une mauvaise position, une faiblesse musculaire, l’obésité mais aussi les travaux très physiques, peuvent entraîner des modifications au niveau de notre dos et augmenter la courbure normale des lombaires et dorsales.

À terme, cela fait que notre corps va compenser l’inclinaison en allant vers l’avant. Ces altérations posturales doivent donc être corrigées au plus tôt car c’est à partir des 45 - 50 ans que les contractions musculaires du cou commencent à se faire le plus sentir pour devenir progressivement plus intenses.

Il est également recommandé, en plus d’une alimentation équilibrée, de pratiquer une activité physique régulière. La natation, par exemple, et surtout le crawl, sont recommandées pour ce type de douleurs. En musclant en profondeur votre dos, vos épaules et votre cou, vous aidez votre corps à se tenir bien droit et à adopter une posture adéquate.

Attention tout de même, si vous souffrez d’une forte douleur aux cervicales qui ne s’estompe pas, même avec la prise d’antalgiques, consultez un médecin.

Vérifiez si vous avez d’autres symptômes comme de la fièvre, des nausées, des douleurs dans le bras, la mâchoire ou des ganglions dans le cou.

Seul un professionnel qualifié pourra établir un diagnostic précis et vous prescrire le traitement adéquat ou, si nécessaire de plus amples examens.

À propos de Experts VieHealthy

Nous pensons que pour qu'un sujet puisse être expliqué clairement, il doit être parfaitement maitrisé dans un premier temps. C'est pour cette raison que nos équipes sont composées de différents experts qui cherchent à répondre à vos questions, dans leur thématique de prédilection!

Laissez un commentaire: