Potimarron : bienfaits, cultures de ses graines et récolte

Potimarron bienfaits culture de ses graines et récolte

Si vous êtes à la recherche d’un légume qui peut se prêter à toutes sortes de recettes culinaires, le potimarron est votre candidat idéal. Ce petit cousin de la citrouille et du potiron est facilement reconnaissable par sa belle forme qui n’est pas sans rappeler celle d’une poire.

Il fait partie de la famille des cucurbitacées (melon, concombre, courge..) et est particulièrement réputé pour sa faible teneur en calories. Le potimarron est facilement reconnaissable dans le jardin grâce à ses couleurs entre le rouge et l’orangé et sa chair de couleur jaune.

Ses secrets sont nombreux et nous vous révélons sans plus tarder, tous les bienfaits du potimarron et de ses graines. De la culture à l’assiette, découvrez ce légume si particulier de la famille des légumes anciens (crosne, rutabaga, panais, topinambour).

Les bienfaits du Potimarron

Difficile de parler du potimarron sans évoquer ses nombreux bénéfices. Voici ce qu’il est possible de retenir à son propos en 4 points.

Le potimarron contient de nombreux antioxydants

En plus de sa délicieuse saveur, il est bourré d’antioxydants. Ces éléments sont très utiles à l’organisme car ils permettent aux cellules de se prémunir contre les radicaux libres qui sont le plus souvent à l’origine des différentes maladies cardiovasculaires.

Ce petit légume tout mignon contient plus de provitamine A que tous les autres légumes présents dans le jardin.

De manière plus pratique, les équipes de Viehealthy vous informent que 100 g de potimarron contient environ 18 mg de provitamine A.

Votre épiderme se portera bien mieux si vous consommez régulièrement du potimarron et votre vision s’améliorera.

Le potimarron est riche en oligo-éléments

Votre pression artérielle sera mieux uniformisée en consommant régulièrement du potimarron. Le pH du sang en bénéficie également.

Les personnes qui souffrent de troubles de digestion peuvent désormais compter sur le potimarron pour améliorer leur transit.

Ce petit légume est également une importante source de calcium, de cuivre, de phosphore et bien d’autres éléments utiles à l’organisme. En consommer permet de renforcer les défenses immunitaires et assurer un bon maintien des dents et des os, qui connaitront une croissance harmonieuse.

Il est très faible en calories

En le consommant vous aurez rapidement la sensation de satiété sans pour autant prendre du gras. Le potimarron est riche en fibres ce qui fait de lui un bon légume pour concocter des recettes minceurs.

Le potimarron est d’ailleurs particulièrement apprécié pour son goût qui rappelle celui de la châtaigne.

Pensez au potimarron pour vos repas sains ! Il se prête facilement à toutes les recettes: entrées, plats de résistance ou desserts. Il vous suffit de faire preuve d’imagination.

Nous vous le recommandons particulièrement pour la réalisation des soupes, flans et autres gratins.

Mais riche en protéines

Le potimarron contient plus d’une dizaine d’acides aminées essentielles, ces mêmes éléments utilisés pour produire les protéines.

Pour une portion de 100g de potimarron, vous consommez approximativement 2g de protéines.

La culture du potimarron

Avant de pouvoir déguster le potimarron à travers les nombreuses recettes qui existent, il faut au préalable le planterle cultiver et le récolter.

Ces différentes étapes sont d’une grande importance et nous nous proposons de vous donner quelques informations à ce propos.

Les semis et la plantation

Les graines de potimarron peuvent être mises en terre selon différentes possibilités :

  • Sous abri à partir du mois de mars
  • En pleine terre à partir de mai

Cette plante est particulièrement sensible au froid et vous devez prendre toutes les précautions nécessaires pour que les graines n’y soient pas exposées. En ce qui concerne la culture de cette plante dans les régions méridionales, nous vous conseillons de mettre en terre les premières graines dès le mois d’avril.

Ce légume apprécie particulièrement la chaleur, ce qui rend sa culture favorable dans des régions ayant un climat tempéré à chaud. Ce n’est que de cette manière que le potimarron pourra croitre harmonieusement.

Si vous choisissez de procéder par semis en godet au printemps, il est recommandé de le faire 2 à 3 semaines avant de transplanter en pleine terre. En somme, vous devez semer au bon moment au risque de compromettre vos cultures de potimarron.

Choisissez un terreau de qualité et insérez 2 ou 3 graines dans chaque godet. Une fois que les premières pousses ont commencé à apparaitre, il ne faut garder que la plante la plus solide. Vous pouvez procéder au repiquage 3 semaines plus tard si aucun risque de gel ne plane à l’horizon.

Il existe aussi la possibilité de semer directement dans la terre, mais il faut attendre le mois de mai dans ce cas. Plus élevée est la qualité de la terre et meilleures seront les récoltes.

Pour cela utilisez du fertilisant à partir de la mise en terre des graines à raison de 2 ou 3 dans chaque trou tout en respectant une distance de 2,5m dans toutes les directions. Quelques semaines plus tard (entre 2 et 3), vous devrez éclaircir en ne retenant que le plant le plus prometteur. (Source)

Entretien et taille du potimarron

Pour obtenir de belles récoltes nous vous conseillons de suivre avec le plus grand soin, la croissance des plants de potimarron. Il est recommandé de pincer de façon régulière les tiges pour que les plantes puissent bien croitre.

Quand vous observez que chaque tige a 5 feuilles, taillez chacune des tiges un peu au dessus de la 2e feuille depuis la base.

Une fois que ces tiges auront donné naissance à 10 autres feuilles, taillez les une à une au dessus de la 5e feuille. Une fois que vos potimarrons ont atteint la taille d’une grosse pomme, élaguez la tige principale en abandonnant 2 feuilles après le fruit.

Une fois que les semis se sont développés, il faut envelopper en se servant de la paille sur le pied pour que celui-ci garde la fraicheur et l’humidité contenues dans le sol. Cette opération évite que les légumes ne touchent le sol et ne finissent par pourrir.

Il ne faut pas imbiber les feuilles d’eau : pendant l’été, nous vous recommandons pour obtenir de belles récoltes, d’arroser fréquemment sans inonder.

La récolte des potimarrons

La récolte des potimarrons peut se faire du moment où vous remarquez que les feuilles ont commencé à perdre de leur verdure et que la peau se décolore.

La culture et plantation du potimarron la taille

Les fruits atteignent la maturité à partir du mois de septembre mais nous vous conseillons de récolter vos potimarrons quand la tige est bien sèche et que le feuillage devient jaune. En somme, la récolte de ce légume se fait le plus souvent à partir du mois d’octobre. Tout comme l’épinard, le pâtisson, le céleri Rave ou encore le chou kale.

Pour éviter la pourriture, procédez à la moisson avant que les premières gelées ne s’annoncent pendant que les potimarrons ont encore cette belle couleur orange.

Conservez le maximum de tige lorsque vous coupez le potimarron. Une fois la moisson faite, ces légumes peuvent se conserver durant presque une année à condition que ce soit dans un endroit sec et à une température comprise en 10°C et 15°C.

Détruisez également toute la végétation qui subsiste pour que les maladies et les champignons ne se développent pas pour attaquer les prochains semis.

Quelle taille fait le potimarron à la récolte ?

Le potimarron appartient à l’espèce Cucurbita maxima tout comme le potiron. Et cette variété rampante est connue pour la longueur de ses tiges qui peuvent avoisiner 3m. Les fruits produits peuvent peser entre 2 et 3kg

Comment cuire le potimarron ?

Le potimarron est le légume idéal pour réaliser des recettes de velouté ou pour accompagner des plats de viande. Vous n’avez donc pas besoin de retirer sa peau car il est possible de le cuire en entier.

Comment cuire le potimarron, quelles recette ?

Voici quelques manières de procéder afin d’en tirer le meilleur parti.

La cuisson à l’étouffée du potimarron

Pour cette cuisson, coupez votre légume en 4 morceaux afin de le cuire sans grandes difficultés. Retirez toutes les graines au moyen d’une cuillère.

Ne jetez pas les graines du potimarron ! Ses petites graines peuvent être consommées ou utilisées pour réaliser différentes recettes.

Placez ensuite les 4 morceaux de potimarron préalablement coupés dans un récipient et ajoutez un verre d’eau. Portez au feu durant 20 minutes à l’étouffée. De temps en temps, enfoncez le bout d’un couteau dans vos potimarrons pour vous assurer qu’ils sont fondants.

Il est alors plus aisé de retirer la peau à ce moment si vous ne désirez pas la consommer.

Le potimarron apprécie particulièrement la cuisson à l’eau 

Coupez toujours votre potimarron en 4 morceaux et retirez les graines. Découpez le légume en petits morceaux et ajoutez-les avec de l’eau dans un grand récipient. Pour relever un peu plus le goût, n’hésitez pas à additionner un peu de bouillon de légumes ou de volailles.

Faites cuire le mélange durant une vingtaine de minutes, puis retirez les morceaux de potimarron cuits pour les mixer.

Nous vous conseillons d’y ajouter un peu de lait si vous souhaitez obtenir une purée.

Epicez à volonté selon vos préférences. Le potimarron se marie très bien avec du cumin par exemple.

La cuisson au four du potimarron pour rélvéler toutes ses saveurs

Le potimarron se prête facilement à une cuisson au four. Faites préalablement chauffer votre four à 180°C. Lavez vos potimarrons et coupez-les en morceaux tout en retirant les graines.

Disposez les portions de légumes sur un plat ou une plaque, puis rajouter un mince filet d’huile d’olive puis épicez à volonté. Mettez au four durant une demi-heure. (Source)

Alors, si vous n’aviez jamais consommé de potimarron ou que très rarement, il est probablement temps de vous y mettre sans plus tarder!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *